Formule 1

Deux tours de retard pour Russell, trois pour Kubica

La Williams évoluait dans une catégorie inférieure

Recherche

Par Valentin Vilnius

17 mars 2019 - 10:29
Deux tours de retard pour Russell, (...)

Comme attendu, Williams a été, de loin, l’écurie la plus lente du plateau. La seule satisfaction pour l’écurie anglaise ? La fiabilité de la FW42, qui n’a pas été prise en défaut.

George Russell a fini son premier Grand Prix à la 16e place. Une course propre, mais solitaire.

« Je me sens heureux d’avoir ramené la voiture à la maison, sans aucun accident. Je me sens physiquement en forme et c’était une bonne première course de mon point de vue, mais évidemment décevante, puisque nous sommes très loin derrière en termes de rythme. Nous avons fait un arrêt supplémentaire pour essayer les trois composés. C’est notre situation pour le moment, malheureusement. Nous avons aussi beaucoup de travail à faire demain pour comprendre nos problèmes, et j’espère que nous allons nous améliorer à partir de là. Je ne suis pas intéressé par le combat pour éviter la dernière place contre Robert, nous devons travailler ensemble pour régler cette situation. Dans l’ensemble, je peux être fier et heureux de moi-même, parce que nous abordions ce week-end en sachant à quoi nous attendre, et j’ai atteint presque tous mes objectifs. »

Robert Kubica a de nouveau été brouillon sur l’Albert Park. Au départ, le Polonais a abîmé son aileron avant. Il a dû rentrer aux stands, ce qui a encore aggravé son retard sur la concurrence. Il a ainsi fini à trois tours de Valtteri Bottas…

« Ce ne fut définitivement pas une course facile, mais nous le savions avant le départ. Nous avions choisi de démarrer en durs pour avoir une expérience avec eux, et j’ai pris un bon départ avec. Mais au premier virage, j’étais à l’intérieur et à la sortie du virage, Pierre Gasly est allé sur la droite pour éviter un autre contact et nous nous sommes touchés, ce qui a endommagé mon aileron avant. De plus, au troisième tour, j’ai perdu un rétroviseur, donc pour gérer les drapeaux bleus, ce n’était pas facile. Ma voiture n’était pas dans sa meilleure forme avec ces quelques dégâts, mais – et je sais que cela paraît étrange, je n’aurais jamais pensé dire une chose pareille – même si c’était difficile, il y a quelques points positifs à retenir. Je veux remercier tout le monde dans l’équipe. »

Dave Robson, ingénieur de course en chef, reconnaît que ce dimanche fut « rude, comme attendu » pour son écurie.

« Mais c’est une réussite que d’avoir atteint l’arrivée avec les deux voitures. »

« Le premier tour de Robert fut malheureux, mais après son passage aux stands, avec un nouvel aileron avant, il a pu enchaîner les tours et il a mené une bonne course pour son retour. »

« Pour ses débuts en F1, Robert a connu un week-end solide de bout en bout. Cela devrait donner aux pilotes plus de confiance pour aller de l’avant. »

« Les arrêts aux stands furent très bons, comme toujours, et sur le plan opérationnel, l’équipe a fait du bon travail avec ce que nous avons pour le moment. »

Williams F1

expand_less