Formule 1

Deux arrêts au minimum demain, Pirelli écarte une stratégie à un seul arrêt

Une stratégie à trois arrêts est même possible !

Recherche

Par A. Combralier

13 juillet 2019 - 19:25
Deux arrêts au minimum demain, (...)

Ce samedi à Silverstone, pour les qualifications, Ferrari a été la seule écurie de pointe à opter pour les tendres en Q2. Alors que les Mercedes et les Red Bull partiront en médiums, les monoplaces rouges devront donc effectuer un premier relais plus court en tendres. Tel est le principal enseignement stratégique de cette séance de qualifications.

En théorie, selon Pirelli, les Ferrari pourraient ainsi prendre un meilleur envol : verra-t-on donc Charles Leclerc pointer en tête à la fin du premier tour ?

Derrière Ferrari, dans le top 10, toutes les monoplaces de milieu de grille partiront en tendres.

Comme attendu, l’évolution de la piste a continué d’être très importante. Les chronos ont chuté de séance en séance, le nouvel asphalte gagnant en gommage.

Quelle sera la meilleure stratégie en course ? Théoriquement, la plus rapide est une stratégie à deux arrêts selon Pirelli ; celle à un arrêt serait, en pratique, « écartée » toujours selon Pirelli.

A deux arrêts, il s’agirait de partir en tendres, de chausser de nouveaux tendres au bout de 13 tours, et, après 13 autres tours, de finir la course en durs. Il est aussi possible de partir en médiums, de chausser des tendres pendant 13 tours, avant de passer aux durs. Dès lors, le choix de Ferrari de partir en tendres n’apparaît pas aussi absurde que cela…

Pirelli note même qu’une stratégie à trois arrêts est possible, « si l’usure des tendres est plus grande qu’attendu. » Il faudrait passer les tendres pour 8 tours, repasser des tendres pour 11 autres tours à deux reprises, et enfin finir la course en durs.

Toujours concernant une stratégie à deux arrêts, utiliser, lors de deux relais, des durs, est aussi envisageable. Mais en pratique, aucun pilote n’a plus d’un train de durs disponible aujourd’hui.

« Comme lors de la dernière course au Red Bull Ring, nous aurons des stratégies variées sur la grille » commente Mario Isola pour Pirelli. « Les deux Mercedes partiront en médiums, et la Ferrari de Charles Leclerc en tendres juste derrière. Le départ pourrait donc être intéressant. »

« Clairement, une stratégie à deux arrêts est la meilleure option. Un certain nombre de variables entreront en jeu sur le plan tactique. Nous avons un peu d’usure sur les médiums et les tendres, ce qui fait que la gestion des pneus sera requise dans une certaine mesure. L’usure des pneus, plutôt que leur dégradation, influencera le timing des arrêts aux stands. »

« Une autre variable sera la météo : les conditions, ce samedi, furent fraîches et variables ; donc il faut nous préparer à toute éventualité. »

« Alors que les chronos sont très serrés, et que le rythme de course, parmi les écuries de pointe, tend à être similaire, nous pouvons espérer une lutte serrée. »

Pirelli

expand_less