Formule 1

Des châssis plus résistants ? La FIA explore les réponses à la tragédie de Spa

Andrew Green en dit plus sur les conséquences du drame

Recherche

Par A. Combralier

21 septembre 2019 - 15:04
Des châssis plus résistants ? La FIA (...)

Impliqué dans l’accident ayant coûté la vie à Anthoine Hubert, Juan Manuel Correa, très touché notamment à la jambe droite, reste aujourd’hui dans un état critique mais stable. Une nouvelle encourageante est tombée ces dernières heures : le jeune pilote de 20 ans est sorti du coma artificiel. Il demeure en soins intensifs dans un hôpital londonien.

Pour Andrew Green, le directeur technique de Racing Point (photo), il est grand temps que la FIA se penche sur le drame du Raidillon, afin d’en tirer les conséquences sécuritaires. La FIA travaille justement pour renforcer la résistance des châssis, probablement sur les côtés des monoplaces, là où Hubert a été heurté de plein fouet.

« Une enquête est en cours aujourd’hui. On a demandé aux équipes de mener un travail d’analyse sur le design de leur châssis, pour comprendre la résistance de leur châssis qui est aujourd’hui permise par le règlement. Je suis sûr qu’il y aura plus de discussions à venir lors de prochaines réunions du Groupe de Travail Technique, afin d’examiner les futures étapes. »

« L’impact était massif. L’énergie impliquée était absolument incroyable. Et le châssis actuel, de F2 ou de F1… En aucun moyen, un châssis actuel ne peut survivre à ce type d’impact latéral. Ce n’est pas comme si c’était une affaire de pourcentages, nous en étions loin. »

« Il y avait énormément d’énergie dans ce choc. Donc il faut que le nez en absorbe une certaine quantité. »

« Le nez a fonctionné comme attendu, mais l’énergie absorbée n’a été qu’une fraction de ce qui était requis. Donc nous étudions les choses, pour augmenter la quantité d’énergie absorbable par le châssis, pour les voitures des prochaines années. Et je suis certain que renforcer la résistance du châssis, sur ses côtés, ira dans cette direction. »

Comme cette question sécuritaire est un enjeu de vie et de mort, Andrew Green assure que Racing Point ne s’opposera à aucun changement nécessaire du règlement.

« Ce peut être définitivement dans les cartons pour 2021. Toutes les équipes ne vont pas discuter de ce genre de choses, on s’y adaptera juste. Pour le moment, ce qui est dans l’esprit de tout le monde, c’est ce que nous pouvons faire pour 2020. Il n’est jamais trop tard pour renforcer la résistance latérale du châssis. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less