Des anciens de Ferrari défendent l’erreur de la Scuderia à Monaco

De la malchance et un bilan globalement satisfaisant

Recherche

Par Emmanuel Touzot

2 juin 2022 - 10:47
Des anciens de Ferrari défendent (...)

Plusieurs anciens pilotes et dirigeants de Ferrari ont pris la défense de la Scuderia, après l’échec de Monaco. L’équipe se dirigeait vers une victoire avant une erreur stratégique qui a coûté son succès à Charles Leclerc. Gerhard Berger, ancien pilote de l’équipe, relativise le mauvais résultat de l’équipe italienne.

"On critique trop Ferrari pour les erreurs tactiques de dimanche dernier. Nous devrions vraiment féliciter Mattia Binotto pour la voiture solide qu’il a réussi à mettre en piste, car nous ne nous y attendions pas il y a quelques mois" a déclaré Berger, qui défend aussi le bilan de Carlos Sainz cette saison.

"Après sept manches, Sainz rêve toujours du championnat du monde et à juste titre, il n’est pas loin du sommet. Ne le sous-estimez pas. Globalement, Ferrari va mieux, et à Monaco, l’équipe avait la meilleure voiture. Deuxième et quatrième, ce n’est pas un désastre."

Cesare Fiorio, un ancien directeur de Ferrari, pense que l’équipe devrait être fière de son bilan, bien qu’il pense qu’elle ait un retard stratégique sur Red Bull. L’Italien salue la force de l’équipe autrichienne à ce niveau-là.

"Je pense que Red Bull est généralement un peu plus habile pour réagir aux surprises pendant les courses" a déclaré La Gazzetta dello Sport. "Nous ne pouvons pas oublier que [Max] Verstappen a remporté le titre à Abu Dhabi grâce à son muret des stands. Red Bull a un avantage sur Ferrari à cet égard."

Eddie Irvine, pilote Ferrari de 1996 à 1999, a lui aussi défendu le bilan de la Scuderia en Principauté, rappelant la malchance qui a frappé Sainz.

"Une phase d’arrêt au stand comme celle-là est plus facile à gérer quand vous êtes le chasseur" note l’Irlandais. "Surtout dans les circonstances qui se sont produites lors de la dernière course. Nous ne pouvons pas non plus oublier que si Carlos Sainz n’avait pas croisé un retardataire, il aurait gagné la course."

"Je pense que c’était surtout de la malchance. Bien sûr, il faut toujours regarder de près ce qui s’est passé et s’assurer que cela ne se reproduise pas. Avec la voiture qu’ils ont, c’est toujours dommage de ne pas gagner."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos