Formule 1

Déjà critiqué pour les pneus 2021, Pirelli rappelle qu’il faut analyser toutes les données

Isola ne commente pas les critiques de Lewis Hamilton

Recherche

Par Alexandre C.

27 novembre 2020 - 20:16
Déjà critiqué pour les pneus 2021, (...)

Ce vendredi à Bahreïn était une journée très importante pour Pirelli : car en essais libres, chaque pilote a pu tester deux trains des C3 de l’an prochain.

Or Lewis Hamilton les a déjà comme enterrés… « Si c’est tout ce qu’ils ont » a ainsi taclé le pilote Mercedes, qui plaide pour que les pneus 2019 durent encore une année supplémentaire ! Günther Steiner a lui préféré donner du temps à ces pneus, en rappelant que les F1 n’étaient pas réglées pour.

Rappelons qu’il était obligatoire d’utiliser au moins un train en EL2 (séance la plus représentative) avec un minimum de 6 tours chronométrés. Tous les pilotes ont utilisé les C3 2021 dans les deux sessions pour l’occasion.

Mario Isola, pour Pirelli, s’est refusé à formellement commenter ces critiques et appréciations, en mentionnant simplement que Pirelli avait désormais plein de données à disposition et que le test d’Abu Dhabi (avec des C4) devait encore se dérouler).

« Par rapport à la saison dernière, c’était une nomination plus agressive avec une sélection du milieu de la gamme à Bahreïn, le choix le plus tendre étant le composé C4 cette année. Les deux séances d’aujourd’hui ont été assez chargées, chaque voiture ayant roulé avec deux jeux de nos pneus 2021 de composé C3 pendant les deux premières séances d’essais libres, ce qui nous a permis, à nous et aux équipes, de recueillir de nombreuses données, en pneus neufs et usagés. Nous avons maintenant beaucoup d’informations à analyser avant de réessayer ces pneus 2021 à Abu Dhabi. »

Quant aux pneus 2020, Pirelli a eu du mal à estimer l’écart entre chaque pneumatique, puisque les drapeaux rouges et les tests 2021 ont compromis le roulage. A vue de nez, il semble que 6 dixièmes séparent chaque composé.

Mario Isola s’est félicité tout de même de voir une séance matinale plus représentative que prévue, grâce aux températures plus fraîches... Merci la pluie !

« En revenant à Bahreïn ce week-end, par rapport au créneau habituel du calendrier plus tôt dans l’année, nous avons eu des conditions assez similaires en EL1 et EL2 : avec des températures de piste autour de 26 degrés dans les deux sessions. Cela a permis aux équipes de tester les pneus dans des conditions plus proches de celles de la course, et peut-être de se concentrer davantage sur le rythme de la course. Tous les pneus ont fonctionné conformément aux attentes aujourd’hui, compte tenu également du fait que la piste était assez glissante. Le tendre ne présentait pas de graining, mais comme d’habitude à Bahreïn, il sera particulièrement crucial de gérer les pneus arrière pour éviter qu’ils ne surchauffent. »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less