Formule 1

Défaillance des Pirelli : Brawn appelle à ‘rester calme’ et compatit avec Verstappen

Il félicite aussi un ‘sensationnel’ Pérez

Recherche

Par Alexandre C.

7 juin 2021 - 17:39
Défaillance des Pirelli : Brawn (...)

Quelle frustration pour Max Verstappen ! Le Néerlandais se dirigeait vers la victoire à Bakou dimanche dernier, avant que son pneu n’éclate de manière spectaculaire, sans que la cause précise ne soit encore divulguée.

Le paddock s’est inquiété et Max Verstappen lui-même semblait accuser Pirelli, prétextant que le manufacturier italien inventerait l’excuse d’un débris pour justifier son abandon… Max Verstappen s’exprimait alors logiquement à chaud, très en colère. Les premières analyses objectives semblent pourtant accréditer la thèse du débris.

Pour l’heure, Ross Brawn, le manager des sports mécaniques pour Liberty Media, appelle chacun à garder son calme en évitant toute conclusion hâtive. Il faudra attendre la conclusion des analyses approfondies, effectuées à Milan, avant de pouvoir accuser Pirelli de quoi que ce soit…

« Il y a d’abord eu Lance, puis Max. Heureusement, tous deux sont sortis indemnes de leurs gros accidents, ce qui est formidable à voir. Pirelli va mener une enquête approfondie sur ce qui s’est passé. »

« Une des choses avec les circuits urbains est que les débris peuvent souvent être un problème. Nous devons rester calmes. Pirelli a fait beaucoup de travail cet hiver pour donner plus de marge avec les pneus et la FIA a fait des changements pour réduire l’appui aérodynamique, pour donner encore plus de marge. Soyons patients et attendons les résultats de l’analyse. »

Sur la perte de la première place de Max Verstappen en elle-même, Ross Brawn compatit bien sûr avec le pilote Red Bull. Mais il l’appelle aussi à relativiser cette défaillance, un peu moins grave que prévu pour le championnat puisque Lewis Hamilton est reparti bredouille de Bakou...

« Je sais qu’en tant qu’ingénieur et ayant géré les choses depuis le muret des stands, du point de vue d’un pilote, si vous avez fait tout ce que vous pouviez et que la voiture tombe en panne ou que vous souffrez d’un autre problème, c’est frustrant mais vous savez que c’est hors de votre contrôle et cela atténue la douleur. »

« Quand vous êtes frustré, c’est quand vous faites une erreur. Ce sont celles qui vous dégoûtent vraiment. Même dans mon cas, si c’était un problème de fiabilité, je le ressentirais comme un coup de poing dans l’estomac. Si quelque chose de bizarre est arrivé, vous pouvez vivre avec. »

« Max a fait une très bonne course - et méritait de remporter la victoire. Et avec l’erreur de Lewis à la fin, cela signifie que les conséquences pour ses espoirs de championnat n’ont pas été aussi graves qu’elles auraient pu l’être. Cela pourrait expliquer pourquoi, après sa frustration initiale dans le feu de l’action, il s’est montré très pragmatique sur ce qui s’est passé. »

Dans l’autre Red Bull, Sergio Pérez a donc su récolter les fruits de ces circonstances de course pour remporter son 2e Grand Prix en carrière. Ross Brawn salue les progrès du Mexicain après un temps d’adaptation un peu difficile à Milton Keynes.

« Sergio a été sensationnel aussi, il a amplement mérité cette victoire. J’ai toujours été un fan de Checo. Il a eu un début de carrière difficile alors que l’on attendait beaucoup de lui. Ça n’a jamais marché chez McLaren, mais il s’est repris et a fait un excellent travail chez Force India/Racing Point. »

« J’ai été un peu surpris qu’il ait eu un peu de mal à s’habituer à la Red Bull, mais cela dit, il est aux côtés de l’un des pilotes les plus rapides de la planète, qui s’est bien adapté à l’équipe Red Bull. Il avait besoin de temps pour se mettre dans le rythme - et ça n’a pas été facile. Les essais libres sont plus courts et il s’agit d’une nouvelle voiture et d’une nouvelle équipe avec une nouvelle philosophie, une nouvelle culture et il se retrouve face à la concurrence la plus difficile. »

« Valtteri et Checo ont les deux emplois les plus difficiles en course automobile en raison de la qualité de Lewis et Max respectivement. Il n’y a pas moyen de se dérober et vos coéquipiers n’ont pas beaucoup de jours sans. Checo a creusé profondément, il s’est vraiment donné à fond et il commence maintenant à rendre la confiance placée par Red Bull en lui. »

Pirelli

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less