Débuts encourageants pour Albon, alarmants pour Latifi chez Williams F1

Le Canadien tire déjà la sonnette d’alarme

Recherche

Par Alexandre C.

20 mars 2022 - 19:38
Débuts encourageants pour Albon, (...)

Qualifié en Q2 malgré une Williams apparemment peu performante, Alexander Albon a navigué aux portes des points pendant la première moitié du Grand Prix, avant de décrocher logiquement.

Terminant au 13e rang, le Thaïlandais a réalisé de bons débuts avec sa nouvelle équipe à Bahreïn, dominant quoi qu’il en soit son coéquipier Nicholas Latifi.

« Ma première course de Formule 1 avec Williams s’est plutôt bien passée ; j’ai eu l’impression que nous avons fait du bon travail et que nous avons vraiment maximisé ce que nous avions. J’ai pris un bon départ et j’ai réussi à regagner quelques positions, donc je poussais fort. Inévitablement, quelques voitures plus rapides nous ont dépassés et nous avons reculé de quelques places, mais c’est un pas en avant compte tenu des difficultés que nous avons eues la semaine dernière. »

« Nous savions que ce serait un week-end difficile, alors finir 13e sans problème de fiabilité doit nous satisfaire. »

Nicholas Latifi s’est battu contre... les McLaren pendant une bonne partie de la course. Forcément, le constat est plus sévère de son côté : le manque de rythme est général chez lui pour le moment.

« La journée a été délicate et il est clair que nous ne démarrons pas aussi fort que nous l’aurions souhaité. Nous avons manqué de rythme, nous avons lutté avec l’adhérence globale, l’équilibre et la dégradation des pneus, donc nous devons travailler pour voir comment extraire plus du package que nous avons maintenant et vraiment pousser, beaucoup, pour réagir dès que possible afin d’amener plus de vitesse sur la voiture. »

« Jeddah sera un autre type de piste et un circuit qui devrait nous convenir un peu mieux, mais nous y allons toujours avec un package similaire. Je suis sûr que nous serons en mesure de l’optimiser davantage, en sachant ce que nous avons appris ici, mais je pense que ce sera toujours difficile. C’est une saison de 23 courses, donc il y a beaucoup de temps pour se rattraper. »

Dave Robson, directeur de la performance, cherche du positif dans cette course, mais doit se rendre à l’évidence : cette Williams n’est pas la mieux née des F1 2022...

« La soirée a été difficile à Bahreïn, mais nous avons réussi à mener nos deux voitures jusqu’au bout de la course, et nous avons parfois montré un rythme raisonnable. Alex a pris un bon départ et a gagné quelques places en début de course. Malheureusement, aujourd’hui, nous n’avions pas le rythme pour rester dans la lutte. Cependant, nous avons été en mesure de courir de manière compétitive avec les McLaren et les Aston Martin, ce qui est une amélioration par rapport à ce que nous avons vu lors du test la semaine dernière. »

« Nicholas a couru dur comme il le fait toujours, mais a lutté pour trouver un rythme durable sans que la dégradation des pneus ne devienne ingérable. Alex était calme et il a eu un excellent début de carrière chez Williams. »

« Il y a encore beaucoup à faire pour les pilotes et la voiture dans les semaines à venir, mais c’était un départ solide pour toute l’équipe, et nous sommes maintenant impatients de relever les défis très différents posés par le circuit de Jeddah. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos