Formule 1

De Meo : Alonso nous a vite dit ’ça, ça ne marche pas’

Il lui a fallu 10 tours pour trouver la limite de l’Alpine F1

Recherche

Par Olivier Ferret

24 mars 2021 - 09:05
De Meo : Alonso nous a vite dit ’ça, (...)

Fernando Alonso a immédiatement reconnu les parties du package Alpine pour 2021 qui ne "fonctionnent" pas.

C’est l’aveu du PDG de Renault, Luca de Meo, qui a décidé de propulser la marque Alpine à la place de Renault en Formule 1 à partir de cette saison.

"Je ne voulais pas être l’homme qui arrive et qui enterre 44 ans d’histoire de la Formule 1," explique de Meo, faisant référence aux spéculations selon lesquelles le Groupe Renault aurait pu simplement se retirer du sport plutôt que changer de marque.

"Tant que je suis ici, les gens de la Formule 1 n’ont pas à s’inquiéter. C’est vrai que l’histoire de Renault en F1 est faite de départs et de retours, à différents niveaux. Mais nos hommes n’ont qu’à travailler pour créer un business model rentable, pour gagner les courses, etc., et pour avoir une bonne image pour l’entreprise. C’est très clair, l’un des messages de mon côté est que nous sommes là, disons, pour l’éternité, avec Alpine en Formule 1 si tout cela fonctionne. Parce que la Formule 1 est l’épine dorsale d’Alpine. C’est au centre de l’entreprise."

Quant à l’arrivée d’Alonso, De Meo admet que des discussions étaient déjà en cours pour ramener Alonso en F1 et dans l’équipe avant son arrivée, mais il est impressionné par ce qu’il a entendu jusqu’à présent.

"Ce que j’ai entendu de l’équipe, c’est qu’il semble n’avoir jamais quitté la F1. Il lui a fallu 10 tours pour trouver la limite de la voiture, puis il est sorti et a dit ’ça, ça ne marche pas, et ça, ça ne marche pas non plus’."

De Meo insiste sur le fait qu’Alpine ne fera pas une croix totale sur 2021 pour se concentrer sur les toutes nouvelles règles techniques de l’année prochaine.

"Nous ne pouvons pas faire ça à nos pilotes. Fernando ne serait pas heureux si nous laissions simplement passer cette saison. Il veut toujours gagner, et en tant que jeune pilote, Esteban Ocon ne veut plus perdre de temps."

Le nouveau PDG de Renault estime donc lui aussi qu’il est trop tôt pour penser de manière réaliste aux victoires - et Alonso semble être d’accord avec cela.

"Je doute que notre équipe restera dans la même position qu’à la fin du dernier championnat. Mais si nous réussissons à performer à peu près au niveau de Ferrari, je ne sais pas pour qui ce sera une mauvaise nouvelle - pour nous ou pour eux," conclut l’Espagnol.

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less