De la Rosa explique son rôle dans le transfert d’Alonso chez McLaren en 2007

Ron Dennis avait joué à fond la carte espagnole

Recherche

Par Paul Gombeaud

13 février 2022 - 16:12
De la Rosa explique son rôle dans le (...)

Quelques semaines seulement après l’obtention de son premier titre en Formule 1 fin 2005, Fernando Alonso déclenchait un séisme dans le paddock en confirmant qu’il rejoindrait McLaren-Mercedes pour la saison 2007, le tout alors qu’il lui restait encore un an de contrat avec Renault.

L’Espagnol parviendra malgré tout à doubler la mise en 2006, après une lutte devenue légendaire face à la Ferrari de Michael Schumacher.

Si Ron Dennis, qui officiait alors en tant que patron de McLaren, avait un œil très attentif sur Alonso avant même qu’il ne devienne champion, c’est le compatriote de l’Espagnol Pedro de la Rosa qui avait eu la tâche de le convaincre de rejoindre l’équipe basée à Woking, lui qui était alors troisième pilote de l’écurie.

Dans un documentaire espagnol intitulé ’L’année qui a changé nos vies,’ en référence à 2005 et au premier titre d’un Espagnol en F1, De la Rosa a confirmé que Dennis lui avait demandé de convaincre le pilote Renault de signer. Et le tout peu de temps avant le départ du Grand Prix du Brésil 2005, qui allait sacrer Alonso.

"Je dois confesser qu’avant que le que la course ne commence au Brésil, nous avons soumis une offre à Fernando pour le signer en 2007," a déclaré de la Rosa.

"Ron Dennis m’a appelé et m’a dit : ’Pedro, je veux que tu fasses une offre à Fernando pour 2007, je sais déjà qu’il a un contrat valide pour l’année prochaine."

"Ce à quoi j’ai répondu : ’OK, je le ferai Lundi’."

"Mais il me répondait : ’Non Pedro, tu ne m’as pas compris, il faut que ce soit avant qu’il ne devienne champion du monde, car une fois que ce sera le cas, tout le monde le voudra et je le veux avant les autres’."

Le problème, c’est que Pedro de la Rosa n’avait pas le numéro de téléphone d’Alonso. Certes les deux hommes viennent du même pays, mais ils étaient après tout rivaux à l’époque.

"J’ai dit à Ron Dennis que je n’avais pas son numéro. Je n’avais alors aucune relation avec Fernando, nous étions rivaux."

C’est finalement cette situation qui a vu de la Rosa et Alonso débuter une relation amicale.

"C’est grâce à ça que nous sommes devenus beaucoup plus proches," poursuit de la Rosa.

"Alors que j’étais le pilote de réserve et que je voulais devenir titulaire pour McLaren, je devais soumettre une offre à Fernando. Et à cette époque, je pense que c’était très important pour sa carrière de rejoindre McLaren."

La saison 2007 ne se passera pas comme espérée pour Alonso, qui quittera l’écurie un an seulement après son arrivée suite à des tensions nées de sa lutte interne avec un certain Lewis Hamilton, qui débutait en F1 cette année-là.

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos