De l’abîme au firmament, Tanabe évoque la résilience de Honda F1

‘On ne voyait aucun signe’

Recherche

Par Alexandre C.

16 janvier 2022 - 17:19
De l'abîme au firmament, Tanabe (...)

En 2014, aux essais post-saison d’Abu Dhabi, McLaren avait forcé Honda à accélérer considérablement son développement moteur, pour amener un prototype de la saison 2015, en faisant rouler une MP4-29H/1X1 hybride.

Cette voiture laboratoire ne fit que 5 tours en deux jours. Un mauvais présage, qui se confirmerait tout au long d’années de souffrance pour l’équipe de Woking.

C’est ainsi après le fiasco de 2017 que Toyoharu Tanabe est arrivé comme directeur technique de Honda. Il nous raconte dans quel état il avait trouvé la collaboration entre McLaren et Honda…

« Je regardais le projet de Formule 1 de l’extérieur. »

« Honda a besoin de gagner dès que nous participons à une série. C’est notre désir, l’esprit de Honda. Les gens comprennent ce désir. Et ils avaient beaucoup de mal. »

« C’est très difficile. Je me suis rendu compte que c’est très difficile de gagner, mais les gens ont travaillé très dur pour réaliser ce désir. »

« Ils ont eu beaucoup de mal. On ne voyait aucun signe. Vous ne pouvez pas voir de lumière, juste travailler, travailler, travailler – et puis vous avez un ‘no power’, une perte de puissance, une défaillance. »

Les apports principaux de Toyoharu Tanabe se seront situés dans deux domaines : d’un côté, développement d’un tout nouveau MGU-H (le gros point noir de McLaren sur la fiabilité précédemment) pour 2018 ; de l’autre, renforcer les moyens pour la F1, notamment en stimulant les partenariats avec la division "jet" de Honda au Japon.

« Nous avons passé beaucoup de temps à régler des problèmes C’était une sorte de développement négatif, toujours à essayer de récupérer quelque chose. »

« Puis j’ai le sentiment qu’en 2018-19, nous avons pu passer à un cycle de développement positif. Nous avons atteint un certain niveau de fiabilité, puis nous avons commencé à avoir le temps de développer les performances plus que précédemment. »

« C’est un grand changement. »

Une question de confiance

Ce qui a beaucoup joué, conclut Toyoharu Tanabe, c’est aussi la nature de la collaboration entre Honda, et la maison Red Bull : beaucoup plus franche et ouverte qu’avec McLaren... Et Toyoharu Tanabe de dresser un parallèle entre Red Bull et une autre équipe championne du monde.

« En 2007 et 2008, le châssis et le moteur ont travaillé en étroite collaboration pour créer la voiture de 2009 entre Honda et Brawn GP. »

« Avec Toro Rosso et Red Bull, je ressens un peu la même chose. Nous nous disons l’un à l’autre ce que nous voulons faire et ensuite nous faisons un compromis pour la décision, ce qui est le mieux pour la performance de la voiture. »

« Nous avons travaillé très étroitement, avec un esprit ouvert. Et puis nous sommes très à l’aise pour travailler avec une expérience différente de celle d’une équipe et d’un fournisseur d’unité de puissance. »

Honda

Info Formule 1

Photos

Vidéos