Data F1 : Gasly cador du plateau, apparences trompeuses pour Vettel ?

Le % de points marqué par chaque pilote dans une équipe (part.2)

Recherche

Par Alexandre C.

8 janvier 2022 - 07:00
Data F1 : Gasly cador du plateau, (...)

Après la première partie du tableau (à retrouver ici), il est temps d’examiner, dans le milieu de grille, le « poids » de chaque pilote dans le total de points de son équipe.

C’est donc l’occasion de repérer quelle équipe avait le line-up le plus équilibré, quelle écurie aurait pu mieux performer si son deuxième pilote avait été au rendez-vous, pour voir notamment pourquoi la saison de Pierre Gasly est plus encore magistrale qu’on ne le pense…

Alpine F1

Les chiffres : Fernando Alonso a inscrit 52,3 % des points de l’équipe, contre 47,7 % pour Esteban Ocon.

Commentaire : Esteban Ocon ne sera pas fait « manger » par Fernando Alonso, loin de là. Non seulement le Français a battu Fernando Alonso au total en qualifications, mais encore a-t-il donc inscrit un nombre très raisonnable de points face au Matador. Encore faut-il rappeler que si Fernando Alonso a signé un podium (3e place), Ocon a pu remporter 25 points en Hongrie, lui permettant de réduire l’écart au final. Ces performances sont somme toute très équilibrées pour les deux pilotes Alpine qui auront terminé l’un derrière l’autre au championnat.

C’est le deuxième total le plus équilibré du plateau après Ferrari, marquant la validation de cette paire de pilotes qui combine expérience et jeunesse – mais avec un même point commun, l’efficacité dans la régularité.

AlphaTauri

Les chiffres : Pierre Gasly a inscrit 77,5 % des points de l’équipe, contre 22,5 % pour Yuki Tsunoda.

Commentaire : C’est chez AlphaTauri que l’écart est le plus grand de tout le plateau, et de loin (si l’on exclut l’équipe Alfa Romeo où les points marqués sont moins représentatifs). Cela reste en partie explicable par la nature de rookie de Yuki Tsunoda, qui a gâché nombre d’occasions malgré de belles promesses sur sa pointe de vitesse.

En écho à ces chiffres, Egginton, le directeur technique d’AlphaTauri, rappelait qu’avec deux pilotes expérimentés, AlphaTauri aurait sans doute pu battre Alpine pour la 5e place au classement des constructeurs : « Je crois fermement que la voiture et le package étaient assez bons pour la cinquième place et nous ne l’avons pas obtenue, principalement à cause du travail fantastique d’Alpine au Qatar. Nous avons un débutant dans l’une de nos voitures et nous avons eu du mal à marquer des points. Donc nous avons été plus dépendants d’une voiture que ces équipes qui peuvent plus compter sur deux voitures. Ce n’est pas une plainte, juste une réalité. Quand vous avez un rookie, vous ne pouvez pas vous attendre à ce qu’il soit performant d’emblée à chaque événement. Même lorsque ce pilote fait le travail fantastique qu’il fait, il est difficile de courir contre deux voitures avec une seule ». Des propos qui peuvent sembler un peu rudes pour le Japonais, mais qui sont objectivés par ces chiffres.

Aston Martin F1

Les chiffres : Sebastian Vettel a inscrit 55,9 % des points de l’équipe, contre 44,1 % pour Lance Stroll.

Commentaire : Bien mais sans plus, en première apparence. C’est ainsi que l’on pourrait qualifier la saison de Sebastian Vettel chez Aston Martin F1. Ces chiffres sont néanmoins à relativiser puisque sans son déclassement du Hungaroring, Sebastian Vettel aurait en réalité inscrit 64 % des points de son équipe.

Étant donné le statut d’Aston Martin F1, dans le bas du milieu de grille, les grosses performances de l’Allemand, à Monaco, à Bakou ou donc potentiellement en Hongrie, auraient pu nettement accroître la différence. Ainsi avec le recul, la disqualification de Hongrie (pour un problème d’essence dans le carburant qui n’a pas pesé dans le rythme du pilote en course) ternit quelque peu un bilan pourtant prometteur de Vettel.

Williams

Les chiffres : George Russell a inscrit 69,6 % des points de l’équipe, contre 30,4 % pour Nicholas Latifi.

Commentaire : Dans le rayon des petites équipes, les différences ont naturellement de plus gros écarts, et la logique est respectée chez Williams où George Russell a finalement inscrit bien plus de points que Nicholas Latifi, son podium à Spa aidant. Cela n’est somme toute que toute logique et toute justice pour le Britannique qui a porté à bout de bras Williams depuis 3 ans. Nicholas Latifi n’a pas non plus démérité mais se retrouve avec le 3e écart le plus grand du plateau.

Alfa Romeo

Les chiffres : Kimi Räikkönen a inscrit 77,0 % des points de l’équipe, contre 23 % pour Antonio Giovinazzi.

Commentaire : On le disait enterré mais pourtant, si on regarde le bilan brut des chiffres, Kimi Räikkönen a porté Alfa Romeo. Cela tient en réalité à ses deux 8e places qui lui ont rapporté 8 points. Il n’en demeure pas moins que Kimi Räikkönen a marqué des points à quatre reprises, contre deux seulement pour Antonio Giovinazzi qui a gâché de belles occasions (à Monza) ou obtenu le record de 11e places (4 dont trois d’affilée). Fini, le Finlandais ?

AlphaTauri

Info Formule 1

Photos

Vidéos