Formule 1

Dans une Italie ‘fantôme’, Tost explique les précautions prises par AlphaTauri

L’usine est située à Faenza, en Émilie-Romagne

Recherche

Par A. Combralier

19 mars 2020 - 14:06
Dans une Italie ‘fantôme’, Tost (...)

L’usine d’AlphaTauri est située à Faenza, en Émilie-Romagne, et subit ainsi de plein fouet la crise du Covid-19. Toute l’Italie est en quarantaine, et la question de l’ouverture de l’usine de F1 est devenue bien secondaire, tant l’Italie a peur au vu des statistiques effarantes sur l’évolution de la maladie.

Si Franz Tost, le directeur d’écurie, et l’équipe de course, sont revenus de Melbourne, ce ne fut pas sans défi logistique d’ampleur, comme le raconte aujourd’hui le patron d’AlphaTauri à Speedweek…

« C’était problématique et cela nous a posé quelques obstacles. En Italie, presque tous les vols vers Bologne ont été annulés, nous n’avons plus visé un retour direct vers Bologne. La majorité de l’équipe a donc pris l’avion de Melbourne via Dubaï jusqu’à Nice et de là, a pris le bus jusqu’à Faenza. »

« J’ai eu la chance d’attraper un vol, à Dubaï, vers Rome. Pour autant que je sache, c’était l’un des derniers vols vers la capitale. C’était un grand défi de ramener l’équipe en Italie, mais tout s’est bien passé. Toute l’équipe est maintenant en Italie. »

En raison du cas de coronavirus diagnostiqué chez McLaren, l’équipe de course ne fut cependant pas au bout de ses peines…

« Il nous est vite apparu que les membres de l’équipe qui étaient en Australie seraient mis en quarantaine après leur retour, afin de ne pas risquer de contaminer leurs collègues à l’usine. »

A l’image de l’ensemble des personnes résidant aujourd’hui en Italie, l’équipe d’AlphaTauri et Franz Tost sont aujourd’hui soumis à un strict régime de quarantaine. Comme le raconte le directeur d’écurie, au confinement s’ajoute aussi la peur…

« Lorsque j’ai conduit de Rome à Faenza pendant deux bonnes heures, j’ai rencontré une vingtaine de voitures en chemin. L’autoroute était vide. Ici non plus, on ne voit personne dans les rues, toute la vie en Italie se passe à l’intérieur de quatre murs, chez les gens. »

« Nous avons un couvre-feu, et vous ne pouvez l’éviter que si vous allez à l’épicerie ou à la pharmacie, ou chez le médecin ou au travail. C’est vraiment effrayant, tout ça. Vous regardez par la fenêtre dans la rue et il n’y pas un chat dehors. »

« Nous sommes habitués à ce que les gens partent en vacances en Italie, alors que les Italiens sont sociables. Mais dehors, c’est fantomatique. »

Comme l’ensemble des autres équipes de F1, AlphaTauri va devoir avancer la pause « estivale » à cette période particulière, et fermera ainsi ses portes pendant trois semaines… au moins. En attendant, Franz Tost explique les mesures de précaution prises par son équipe.

« Nous avons annulé toutes les visites à l’usine, tant pour les fournisseurs que pour les invités. Nous avions également mis en place des mesures en Espagne [aux essais hivernaux] en ce qui concerne les invités. »

« Nous avons tout annulé pour pouvoir nous isoler un peu. Jusqu’à présent, cela a porté ses fruits. Si quelqu’un se plaint des signes typiques d’une maladie, comme la fièvre, les douleurs ou les problèmes respiratoires, nous faisons venir notre médecin généraliste. »

« Il décide alors si l’employé doit se rendre à l’hôpital, car nous ne pouvons être testés qu’à l’hôpital. »

« Je me suis aussi fait tester, juste pour m’assurer que tout allait bien et que je pouvais retourner à l’usine. »

AlphaTauri (Toro Rosso)

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less