Formule 1

Danger à Imola : pour Vettel, la FIA doit vite changer son logiciel de course

Une simple question de software ?

Recherche

Par Alexandre C.

12 novembre 2020 - 17:02
Danger à Imola : pour Vettel, la FIA (...)

Sebastian Vettel a fait partie des pilotes ayant eu la possibilité de « s’unlapper » (revenir dans le même tour, en queue de peloton et dans le bon ordre) à la fin de la période de la voiture de sécurité, lors du dernier Grand Prix à Imola. Il a donc, comme Lance Stroll ou Romain Grosjean, croisé la route des commissaires en bord de piste, avec la frayeur conséquente (« c’est très, très dangereux » avait-il dit à la radio durant la course).

Pour Sebastian Vettel, par conséquent, la FIA devrait réfléchir à des changements. Il vise en particulier le logiciel utilisé par la direction de course, qui oblige les pilotes à revenir dans le même tour pour comptabiliser les écarts comme il se doit.

« Je pense que nous devrions probablement nous concentrer davantage sur la solution. La raison pour laquelle nous nous unlappons est que nous ne pouvons pas faire fonctionner un logiciel qui fait juste un reset de notre situation. »

« Nous devons donc faire le tour supplémentaire, ce qui semble assez embarrassant, mais je crois que c’est la vérité. Donc je pense qu’à l’avenir, nous ferions probablement mieux de fournir quelques efforts pour mettre au point un logiciel qui ne force pas les voitures à un tour de s’unlapper ; mais un logiciel qui réinitialise simplement le tour à l’écran et les remet à leur place, c’est-à-dire à un tour. Je pense que ce serait la solution. »

Sebastian Vettel prend l’exemple d’autres formules pour mettre la pression sur la FIA : la situation est dangereuse, il faut donc agir vite !

« Il est évident qu’en conséquence, dans le passé, il y avait des gens qui essayaient de rattraper le peloton, même dans d’autres catégories, et qui se crashaient. Donc même sous double drapeau jaune ce n’était pas sûr et ils se crashaient. »

« De plus, comme vous l’avez vu à Imola, des personnes travaillant sur la piste essaient de nous rendre service, en récupérant la voiture dans les rails, en nettoyant la piste. Ils travaillent sur ces deux choses qui peuvent apparaître contraires. »

« Je pense que nous devrions nous concentrer sur la solution qui, selon moi, est purement logicielle et, étant donné que nous sommes en 2020, je pense que cela devrait être possible. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less