Crash de Zhou : Russell veut que la FIA apprenne du ‘désastre’

Notamment sur les grillages et l’arceau

Recherche

Par Alexandre C.

7 juillet 2022 - 18:20
Crash de Zhou : Russell veut que la (...)

Le crash de Guanyu Zhou s’est bien terminé pour le pilote Alfa Romeo à Silverstone ; mais la chance a aussi joué son rôle dans l’incident.

Si Guanyu Zhou a été sauvé par le halo, comment expliquer que l’arceau de sécurité de l’Alfa Romeo se soit détaché ? Ou que le pilote ait été coincé entre les barrières de pneus et les grillages ?

Tous ces points interpellent et inquiètent George Russell. Le pilote Mercedes avait été aux premières loges de l’incident (il en avait été un des acteurs malheureux) et s’était même arrêté en piste pour aller prendre des nouvelles du Chinois.

Mais c’est surtout en tant que président du GPDA que George Russell prend la parole aujourd’hui dans le paddock de Spielberg.

« En tant que pilotes, nous sommes tous, je ne dirais pas claustrophobes, mais nous sommes assez serrés dans la voiture. »

« Nous avons le casque, nous avons le halo, l’appui-tête. Et là, il s’est retrouvé contre un mur de pneus qui bloquait sa sortie, il s’est retrouvé suspendu la tête en bas, c’est une situation horrible. »

« C’était horrible de le voir piégé là-dedans, littéralement incapable de sortir de la voiture. Il allait manifestement bien, je pouvais voir qu’il bougeait. »

« Il y avait un espace entre les barrières et la clôture et il était manifestement coincé là-dedans. Cela doit être résolu. Ce n’était pas agréable, c’est sûr. »

George Russell appelle donc la FIA à agir notamment sur le positionnement des grillages par rapport à la barrière de pneus à l’avenir.

« De chaque désastre, il y a une opportunité d’améliorer un sport. Il est clair que les choses [les grillages] auraient pu être positionnées légèrement différemment pour lui donner cette possibilité de sortir de la voiture. »

« L’arceau s’est cassé. Voir les images des fans était assez effrayant. »

« Je pense que cela fait partie du sport automobile : vous allez toujours avoir de gros accidents à un moment donné au cours de chaque année. Chaque incident offre une opportunité d’apprendre. »

« C’est une évolution constante et je pense qu’en tant que sport, nous avons parcouru beaucoup de chemin, mais cela ne s’arrêtera jamais. Si nous avançons de 30 ans, nous parlerons toujours des mêmes choses. Et c’est juste la course et ce qui se passe quand vous allez à la vitesse. »

George Russell revient sur son geste

Même si sa Mercedes était de toute manière trop endommagée pour continuer la course, George Russell a tout de même bondi de sa F1 pour aller aider Guanyu Zhou après l’incident.

Avec le recul, le crash de Guanyu Zhou a fait écho, chez George Russell, à un incident précédent qu’il avait vécu en karting, explique-t-il.

« Je n’y ai jamais pensé pendant ces incidents, mais j’y pense maintenant. J’ai fait un tonneau en 2008 et j’étais coincé sous le kart. »

« Je me suis brûlé le bras parce que le pot d’échappement était collé sur moi et cet autre pilote s’est arrêté pour soulever le kart et m’aider à sortir de là. »

« J’ai vu un drapeau rouge et j’ai pensé que ma voiture était cassée, donc pour moi, c’était une réaction naturelle d’aller vers [Guanyu Zhou]. »

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos