Formule 1

Crash de Grosjean : Shovlin s’inquiète de la barrière ouverte en deux

La F1 ne doit pas "se reposer sur la chance" lors des crashs

Recherche

Par Emmanuel Touzot

1er décembre 2020 - 08:01
Crash de Grosjean : Shovlin s’inquiète

L’ingénieur de piste en chef de Mercedes, Andrew Shovlin, est revenu sur l’accident de Romain Grosjean à Bahreïn ce dimanche en course. Il estime que la chance a été du côté du pilote Haas F1, et admet avoir lui-même été incrédule de voir Grosjean sortir par ses propres moyens du brasier qu’était devenu sa monoplace.

"Il y a un énorme élément de chance dans le fait qu’il ait survécu à cet accident" juge Shovlin. "Quand on l’a vu dans la voiture médicale, c’était presque comme si l’on ne pouvait pas croire qu’il était dans la voiture médicale et qu’il était arrivé là-bas par lui-même."

"Il y a clairement une inquiétude sur la manière dont la barrière s’est fendue, ce qui est un gros problème, et sur la manière dont la voiture s’est coincée dans la barrière. Le positionnement de la barrière peut aussi être questionné car il l’a percutée à un angle fermé et c’était vraiment un gros impact."

Shovlin prédit que l’étude de la carcasse de la VF-20 sera très utile : "Et il y aura ensuite d’autres choses à comprendre sur la voiture, car nous avons vu beaucoup de gros accidents en Formule 1, mais ça faisait très longtemps que nous n’avions pas vu un réservoir de carburant se faire déchirer."

"Il y a des choses sur lesquelles ont peut rapidement arriver à des conclusions et dire ce que l’on a vu sur les photos, mais il y a aussi un besoin d’analyses poussées sur les restes de la voiture, car certains des solutions et des standards de sécurité sont communs sur la grille, et il y a des choses à apprendre."

Shovlin ne veut pas que cet accident soit pris à la légère, et rappelle que c’est une image qui ne doit pas se reproduire : "Un incendie comme celui-ci, en dépit de ce qui se passe avec les barrières et tout le reste, est un événement effrayant."

En revanche, il refuse de blâmer la FIA pour les failles constatées, car l’autorité gouvernante a déjà fait de gros efforts et trouvé de très bonnes solutions : "Plutôt que de s’emballer et dire ce que nous ferions différemment, il faut laisser la FIA, qui a beaucoup de personnes dédiées à cela et a contribué à ce que les pilotes puissent survivre à ce genre d’incidents, voir cela avec les équipes, qui s’impliqueront comme elles le peuvent."

L’ingénieur est confiant quant au fait que les équipes puissent s’entraider et apporter leur soutien à la fédération : "Ce qui est rassurant avec ces accidents, c’est la manière dont les équipes partagent leurs informations, c’est un environnement très différent de celui dans lequel nous évoluons quand nous parlons performance."

"J’espère que l’on pourra en tirer des leçons et s’assurer que la prochaine fois, nous n’ayons pas à nous reposer uniquement sur la chance pour ne pas avoir quelqu’un de gravement blessé dans ce genre de choses. Il faut un processus établi et un travail d’équipe avec le sport et les équipe, et nous serons mieux à l’avenir."

Haas F1

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less