Formule 1

Covid-19 : La FIA se félicite des protocoles sanitaires et de leur réussite

Une année "avec des contraintes" est attendue en 2021

Recherche

Par Olivier Ferret

14 décembre 2020 - 16:19
Covid-19 : La FIA se félicite des (...)

A peine la saison 2020 terminée, la saison 2021 est dans tous les esprits du côté de la FIA. Bruno Famin, le directeur des opérations de la branche sport de la fédération, qui a été en charge de la gestion de la pandémie au sein de la F1, revient sur le processus de réflexion qu’il a fallu mettre en place pour organiser une année de F1 avec 17 courses en pleine pandémie.

"Pendant le confinement du printemps, au sein de la FIA, on a réfléchi à ce qu’il fallait mettre en place pour pouvoir assurer la sécurité de tous les acteurs, mais aussi assurer la continuité des événements en cas d’un certain nombre de cas positifs" explique Famin à la RTBF.

"On a réussi à mettre cela en place lors du redémarrage de la F1 début juillet en Autriche, puis sur l’ensemble des championnats internationaux. On a mis en place des protocoles et un certain nombre de règles à disposition des organisateurs de courses automobiles partout dans le monde."

"Un groupe de travail a été mis en place à la FIA avec des experts du monde médical, mais aussi des experts de la gestion de crise. L’ensemble des acteurs du sport automobile, à commencer par les équipes, avait bien conscience que c’était la survie économique de ce modèle qui était en jeu. Tout le monde s’est donc pleinement impliqué dans la mise en œuvre de ce protocole."

"Nous sommes lors de chaque Grand Prix trois ou quatre membres du petit ’Team COVID’ présents sur place. On arrive très tôt sur place pour pouvoir dialoguer avec les autorités locales, après l’avoir déjà fait en amont via visioconférence, de manière à intégrer dans nos protocoles les contraintes spécifiques locales."

Le rapport avec chaque autorité de santé a été crucial pour avoir l’autorisation de venir dans le pays, et d’y établir la bulle du paddock en toute sécurité : "On peut aussi leur expliquer dans le détail notre process. Et le fait d’avoir un protocole robuste qui a fait ses preuves aide beaucoup les promoteurs locaux à obtenir les autorisations des autorités sanitaires locales."

"Au début, nous avons établi nos premiers principes en travaillant beaucoup avec l’Organisation Mondiale de la Santé et le CIO, mais maintenant que notre protocole est mis en place, il y a un retour d’expérience qui se fait : on retourne vers eux pour leur expliquer plus en détail ce qu’on a fait et les résultats obtenus."

"Cette expérience a été utile pour d’autres sports. La F1, et le sport auto en général, est pratiquement le seul sport à avoir redémarré sans problème opérationnel majeur à l’échelle mondiale. On a ici la particularité de bouger d’un endroit à l’autre toutes les semaines ou toutes les deux semaines, ce qui complexifie les choses !"

Désormais, la FIA se tourne vers 2021, puisque la saison sera encore forcément marquée par la pandémie de Covid-19. Bruno Famin note que la situation devrait s’améliorer, mais rappelle également que le virus circule et que les contaminations sont toujours croissantes.

"En 2021, il y aura forcément toujours des contraintes, car la pandémie reste en expansion malheureusement. Ces contraintes peuvent être sanitaires, sur place, ou cela peut-être l’interdiction d’arriver dans certains pays depuis d’autres, des quarantaines qui deviendraient extrêmement problématiques."

"Mais il est clair que les choses évoluent dans le bon sens, même s’il reste énormément d’incertitudes. Il faut partir gagnant, et mettre en œuvre ce qu’il faut pour avoir un championnat aussi normal que possible. Mais seul l’avenir nous le dira !"

F1 - FOM - Liberty Media

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less