Formule 1

Courses sprint en F1 : Horner est ouvert, Ecclestone s’invite dans le débat

Et Steiner ne veut pas de points le samedi !

Recherche

Par Alexandre C.

20 février 2021 - 11:25
Courses sprint en F1 : Horner est (...)

Pour diversifier le plaisir et relancer le spectacle en F1, la FOM persiste et signe pour introduire des courses sprint et qualificatives le samedi, sans grille inversée désormais. Cette initiative nuirait bien sûr sur le papier aux écuries de pointe, avec plus d’imprévu au programme.

La F1 serait-elle alors trop conservatrice ? En signe de bonne volonté, Christian Horner, le directeur de Red Bull, a fait un pas vers les courses sprint aujourd’hui. Après tout, pourquoi pas essayer…

« Il serait facile pour nous de tout rejeter. Mais si vous n’essayez jamais rien, vous ne savez jamais si ça va marcher. Nous ne devons pas avoir peur d’expérimenter. Si cela n’apporte pas le succès que nous voulons, nous pouvons toujours abandonner. »

« Je crois qu’il est possible de prendre de nouvelles directions sans perdre l’ADN de la Formule 1. L’ADN est important. Wimbledon se joue encore sur l’herbe, et les joueurs de tennis portent des pantalons et des chemises blancs. Mais nous devons aussi évoluer. Certaines courses sont ennuyeuses. Abu Dhabi a été formidable pour nous, mais probablement assez monotone pour les spectateurs. La Formule 1 est un divertissement. Les fans de sport ont beaucoup de choix. Vous devez les capturer d’une manière ou d’une autre, et la meilleure façon d’y parvenir est de faire des courses serrées et ouvertes où le pilote fait la différence. »

La question est de discuter les modalités, car le diable se niche dans les détails.

Faut-il par exemple que cette course sprint puisse attribuer des points au championnat ? Günther Steiner serait radicalement contre, du côté de Haas...

« Nous ne voulons pas de points pour les courses sprint. Alors les meilleures équipes obtiennent encore plus de points, et le champion du monde sera déjà connu à l’été. »

Toujours peu avare de commentaires sur l’action de Liberty Media, Bernie Ecclestone a mis son grain de sel dans le débat, avec des idées disruptives. Il veut en tout cas apporter (comme il l’a confié à Auto, Motor und Sport) plus de variété en F1, quitte à fâcher les écuries de pointe. Priorité au spectacle pour lui !

« C’est une vieille idée dont on parlait déjà à mon époque. La clé ici est de le faire bien. »

« Les gens ne regardent la course principale que s’il y a autre chose à voir que lors de la course sprint. Pourquoi la course du dimanche devrait-elle être différente de celle du samedi si le résultat de la course sprint est la grille de départ de la course principale ? »

« Vous devez attribuer des points pour la course sprint, puis inverser la grille de départ de la course principale. Si le vainqueur de la course sprint obtient quinze points, il doit reculer de quinze places sur la grille de départ le dimanche. »

« Mon système rend les deux courses passionnantes. Car le samedi, quelqu’un se pose la question suivante : dois-je gagner la course sprint mais perdre des places sur la grille, ou vaut-il mieux terminer sixième dans la course sprint et partir ensuite quatrième dans la course principale ? »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less