Formule 1

Coulthard se rappelle de l’approche stricte de Dennis chez McLaren

Même s’il n’avait pas peur de lui

Recherche

Par Olivier Ferret

24 août 2020 - 17:05
Coulthard se rappelle de l’approche (...)

Récemment, Zak Brown avait expliqué vouloir changer le fonctionnement mis en place par Ron Dennis (à gauche sur la photo), parlant d’une "culture de la peur" instaurée par le Britannique. Une approche que confirme David Coulthard (à droite), qui a été son pilote entre 1996 et 2004, et qui a vu l’approche stricte de Dennis.

"Il avait une approche clinique," se souvient Coulthard à Channel 4.

"Quand il a commencé sa carrière de mécanicien, il n’aimait pas que les gens aient les mains sales. Toute cette approche de la préparation des voitures était une vision plus axée sur la science que sur la vieille méthode du garage où tout est gras !"

"Il ne fait aucun doute qu’il a donné le ton. Il s’attendait à ce qu’une équipe motivée soit là pour mettre pleinement à profit ses compétences de manager. Mais le monde a changé, et à bien des égards, on peut dire qu’il a gouverné avec un facteur de peur."

"S’il voyait quelqu’un dans le garage avec les mains dans les poches, il disait : ’Je ne te paie pas pour rester les mains dans les poches’, il y avait toujours des choses comme ça. Il avait une vision si claire de ce à quoi il s’attendait et avait des normes si élevées que tout le monde était légèrement nerveux en le croisant."

Malgré toute l’angoisse ou l’appréhension que Dennis pouvait diffuser, Coulthard estime qu’il n’a jamais eu à ressentir cela en tant que pilote.

"Non, je n’avais pas peur de lui, c’était un super patron et il était très bien avec les pilotes," répond l’Ecossais.

"Sa vision pour les pilotes, qui était probablement motivée par ce qu’il avait vu avec Prost, Senna et les grands de cette époque, était qu’il vous voulait soit dans la salle de gym, soit en train de tester une voiture en développement, mais il voulait aussi que vous alliez sur une plage quelque part pour profiter de la vie. Alors je me suis dit que mon contrat semblait plutôt bon… et je suis payé pour ça !"

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less