Contraint de retirer son alliance pour courir, Magnussen se sent mal

Le Danois estime que la FIA est allée un peu trop loin

Recherche

Par Paul Gombeaud

7 mai 2022 - 21:24
Contraint de retirer son alliance (...)

Kevin Magnussen estime que la FIA est allée un peu trop loin concernant l’interdiction du port de bijoux pour les pilotes lorsqu’ils sont dans leur voiture, lui qui ne peut désormais plus porter son alliance.

A Melbourne, la FIA communiquait un premier rappel concernant le port des bijoux et de sous-vêtements ignifugés, mais elle a passé la vitesse supérieur à Miami en décidant de prendre les mesures nécessaires si un pilote ne respectait pas les consignes.

Lewis Hamilton a été particulièrement virulent sur le sujet, et il n’a pas hésité à se présenter en conférence de presse orné de très nombreux bijoux ce vendredi, déclarant qu’il y avait selon lui des sujets bien plus importants à traiter en Formule 1.

Si Magnussen comprend que la FIA veuille en faire plus pour la sécurité des pilotes, il regrette de ne plus pouvoir porter son alliance à bord de sa monoplace.

"Je comprends leur message, mais nous parlons tout de même d’une alliance," a déclaré le Danois.

"Je préfère avoir une brûlure au doigt plutôt que de piloter sans mon alliance. Si quelque chose de mauvais devait m’arriver, quelque chose de terrible, j’aimerais l’avoir avec moi. Je suis mal à l’idée de l’enlever."

"Nous devrions pouvoir décider de ça nous-mêmes. Il doit y avoir un moyen de rendre ça possible."

Le pilote Haas a cependant affirmé qu’il suivrait les règles imposées par la FIA, visiblement refroidi par les amendes en cas de non coopération : 50 000€ pour une première offense, et jusqu’à 250 000€ en cas de récidive. Les pilotes pourraient même se voir retirer des points au championnat en cas d’offense multiple.

"Je n’ai pas envie de payer 250 000 euros d’amende," conclut Magnussen.

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos