Formule 1

Constant et performant quand il le faut : Brawn tire son chapeau à Bottas

Et s’exprime sur la fiabilité de Mercedes et des autres équipes

Recherche

Par A. Combralier

6 juillet 2020 - 17:55
Constant et performant quand il le (...)

Comme l’an dernier à Melbourne, Valtteri Bottas a commencé la saison par une victoire, précédée d’une pole position. Mais alors qu’il avait survolé l’épreuve australienne (avec une monoplace endommagée pour Lewis Hamilton), le Finlandais, cette fois-ci, voyait revenir son coéquipier sur lui… avant qu’il ne connaisse les déboires que l’on sait.

Ross Brawn, le manager des sports mécaniques pour Liberty Media, rappelle ainsi que la victoire de Valtteri Bottas fut tout sauf facile.

« Souvent, pour un pilote qui part en pole et qui gagne la course, on peut croire qu’il a eu la vie facile, mais ce n’était certainement pas le cas de Valtteri. »

« Il avait l’air très en contrôle tout au long du week-end, et a performé quand il le fallait lors des qualifications. Le jour de la course, sa performance était sans faille et il a géré les problèmes rencontrés par Mercedes avec leur boîte de vitesses. »

Le Valtteri Bottas nouveau est-il arrivé avec un an de retard ? Peut-on croire en un renouveau du pilote Mercedes ? Ross Brawn, en tout cas, a été soufflé par sa constance.

« Mais ce qui a peut-être été le plus impressionnant, c’est la façon dont il a résisté à la pression de Lewis et a conduit intelligemment, en gardant un écart constant pour que son coéquipier ne le menace jamais vraiment. »

Le pilote Mercedes a dû gérer, en fin d’épreuve, des problèmes de fiabilité récurrents en évitant les bordures – un problème parmi d’autres que l’on a pu apercevoir au Red Bull Ring

D’une manière générale, Ross Brawn a été frappé par le "manque de fiabilité étourdissant" aperçu en course.

A quoi cela est-il dû pour l’ancien directeur d’écurie ?

« Je ne me souviens pas de la dernière fois où nous avons vu autant de problèmes mécaniques dans une course. Certains d’entre eux sont bien sûr dus au fait que les écuries n’ont pas fait rouler leurs voitures correctement depuis les essais d’avant-saison en février. »

« Nous avons également vu un certain nombre de problèmes lors des arrêts au stand, qui ont montré que les équipes étaient rouillées après une longue pause sans course. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less