Formule 1

Confiant, Vettel se sent ‘mieux préparé’ que l’an dernier à la même époque

Il veut clairement gagner ce week-end

Recherche

Par Valentin Vilnius

14 mars 2019 - 11:58
Confiant, Vettel se sent ‘mieux (...)

Sebastian Vettel a signé le meilleur temps des essais hivernaux, avec seulement trois millièmes d’avance sur Mercedes. Ferrari est ainsi citée comme l’équipe la plus en avance avant ce premier Grand Prix de la saison, et le pilote allemand a les faveurs des bookmakers pour ce dimanche.

L’an dernier, Sebastian Vettel avait remporté une victoire chanceuse à Melbourne, due à la voiture de sécurité virtuelle. Cette fois-ci, gagnera-t-il à la régulière ? Se sent-il dans une meilleure position que l’an dernier, à la même étape ?

« Oui. Assez franchement. Parce que je pense que les essais hivernaux, l’an dernier, ne s’étaient pas bien passés pour nous, parce que nous avions en fait connu quelques problèmes avec la voiture, à régler, et donc, nous avions été un peu chanceux durant le week-end avec la voiture de sécurité virtuelle pour obtenir la victoire. Mais oui, à cet égard, nous sommes mieux préparés, » dit-il aujourd’hui à Melbourne.

« Notre voiture semble bien fonctionner : aucun problème à ce stade. Cela dit, bien sûr, nous ne pouvons pas signer un meilleur résultat que l’an dernier. Donc c’est un week-end rude qui nous attend. Toujours, pour le premier Grand Prix de la saison, vous êtes un peu nerveux, vous ne savez pas exactement où vous vous situez. Vous ne savez pas ce qui va arriver, mais oui, je pense que… l’état d’esprit est bon, l’ambiance est bonne, nous sommes heureux d’être là et de commencer à faire la course. »

« A ce stade, je pense que nous sommes tous les chasseurs et tous les chassés, nous avons zéro point. Je ne me sens ni en position de chasseur, ni en position de chassé. Mais j’espère qu’en partant de Melbourne, nous serons les chassés. C’est le but. »

Étant donné la régularité de Lewis Hamilton, surtout en deuxième moitié de saison habituellement, Ferrari et Sebastian Vettel ont intérêt à marquer de gros points sans plus attendre…

« C’est une longue saison, donc je ne sens pas que c’est le plus important. Je ne pense pas que nous gagnerons le championnat ici, ni que nous le perdrons. J’espère que nous aurons un package solide, une équipe solide qui nous permettra d’être, à la fin de la saison, en position de lutter pour le titre. »

Sebastian Vettel affiche ainsi clairement son ambition : remporter la victoire ce week-end, et le titre cette année. Depuis l’arrivée de Mattia Binotto, les membres de l’équipe Ferrari semblent plus ouverts aux médias…

« Je ne suis pas sûr que notre relation aux médias va faire une grande différence, sauf si vous pouvez nous transférer des points sur mon compte bancaire ! » plaisante le pilote Ferrari.

« Bien sûr, c’est une nouvelle année, il y a eu quelques changements. Il y a beaucoup de passion dans cette équipe, et une volonté de sortir pour nous exprimer. Gagner, c’est le mieux que nous pouvons faire, donc c’est l’objectif, mais il y a tant de courses, c’est une saison si longue, tant de choses peuvent arriver, qui ne dépendent pas de nous… nous allons essayer de les garder sous contrôle. »

« L’ambiance est bonne, l’état d’esprit dans l’équipe aussi, et oui, il faudra essayer de le garder tout le long de la saison. »

« Pour ce qui est de vos attentes, il est normal, quand vous finissez 2e l’an dernier, de penser que c’était un désastre, car finir 3e ou 4e, c’est le même désastre malgré tout. Le vainqueur remporte tout ! Et Lewis a été dans cette position ces dernières années, donc il faut essayer de changer cela. »

Ce début de saison verra, enfin, l’entrée en matière du nouveau règlement technique, avec une aérodynamique revue pour permettre aux voitures de davantage se suivre. Ce règlement aura-t-il du succès selon Sebastian Vettel ?

« Eh bien, en essais, il ne s’agit pas de suivre d’autres voitures de près, ou de dépasser. Donc je n’ai pas eu beaucoup d’aperçus. Mais le règlement ne semblait pas faire de différence. J’espère que ce sera plus facile de dépasser cette année. Bien sûr, le DRS sera un peu différent. Il créera un peu plus de différence. Je n’ai pas eu assez d’expérience en essais pour tirer une conclusion définitive. »

Ferrari

expand_less