Formule 1

Comment prouver l’illégalité du DAS de Mercedes F1 ?

Quelques pistes déjà évoquées

Recherche

Par Olivier Ferret

24 février 2020 - 10:41
Comment prouver l’illégalité du DAS (...)

Même si plusieurs concurrents doutent encore de la légalité du système de direction à deux axes (DAS) de Mercedes, il semble que la FIA soit bien prête à maintenir son feu vert pour que l’équipe allemande l’utilise en course cette année.

Cela ne veut toutefois pas dire que Mercedes le fera, comme le dit Valtteri Bottas.

"Nous commençons à évaluer le système et voir les gains qu’il peut apporter. Comme je ne pense pas que nos gars se seraient battus pendant un an pour développer un système illégal, je ne pense pas non plus qu’ils se soient trompés dans ce que nous pourrions gagner avec. Mais je ne sais pas. A priori, je m’attends tout de même à l’utiliser en course cette année," explique le Finlandais.

Chez Red Bull on est sceptique : le Dr Helmut Marko estime qu’un changement de pince ou d’ouverture du train avant, même minime, à un impact tout aussi minime mais réel sur la hauteur de caisse, ce qui est interdit selon lui.

Son designer, Adrian Newey, voit davantage "un bénéficie aérodynamique en ligne droite avec un tel système. Et, selon moi, je vois mal comment cela pourrait être légal puisque nous n’avons pas le droit d’agir sur l’aérodynamique d’une voiture en mouvement. Une F1 voit son aéro modifiée quand un pilote tourne le volant, c’est admis. Mais quand il pousse ou tire le volant, il ne le tourne pas."

Voilà un angle d’attaque possible pour porter réclamation contre Mercedes en cas d’utilisation avérée en course. Un autre angle aurait été la sécurité mais la FIA semble satisfaite de la conception de la colonne de direction de la W11.

Est-ce que cela pourrait par contre compromettre la sécurité des pilotes concernant les pneus ? Au contraire, comme le rappelle Pirelli, il vaut mieux une voiture avec moins d’ouverture en ligne droite. Mais le système pourrait être détourné en qualifications pour aider à chauffer les pneus en augmentant l’ouverture et donc le ripage des pneus avec la piste.

Mario Isola, directeur de Pirelli F1, n’a en tout cas rien à redire pour le moment.

"Nous avons analysé les pneus de toutes les équipes pendant les essais et nous n’avons rien trouvé d’étrange dans l’usure de ceux utilisés par Mercedes."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less