Comment Ferrari a validé la dernière évolution de sa F1-75

Un travail de vérification qui porte ses fruits

Recherche

Par Emmanuel Touzot

18 octobre 2022 - 10:31
Comment Ferrari a validé la dernière (...)

Ferrari a pris le temps de faire évoluer sa F1-75 récemment, avec un nouveau plancher testé en septembre, lors des manches européennes. Grâce à cela, l’équipe a pu mettre en place la conception d’un nouveau plancher que l’on a vu sur la monoplace au Japon. Jock Clear, le directeur de la performance de Ferrari, explique le processus de travail.

"Il a été crucial de confirmer que nous allions dans la bonne direction" a déclaré Jock Clear. "Et dès que vous avez ces points d’interrogation sur la direction prise dans les réglages, vous devez être courageux comprendre où vous êtes, en admettant que vous ne pouvez pas vous permettre de continuer dans la direction dans laquelle vous alliez."

"C’est un peu comme si vous étiez perdu, la dernière chose à faire est de continuer à rouler en se disant ’on verra ce qui se passera plus tard’. Non, il faut s’arrêter et regarder la carte. Et c’est ce que nous avons fait. On peut dire que cela nous a coûté de précieuses performances, mais il serait imprudent de ne pas le faire."

"Vous ne pouvez jamais ignorer le fait que vous devez rester au courant de la direction exacte dans laquelle vous vous développez. Et nous l’avons fait, nous nous sommes arrêtés, nous avons regardé la carte, et nous avons confirmé que nous allions dans la bonne direction."

Un développement qui a payé au Japon

Clear estime que cet apprentissage a été réussi, car la Scuderia était plus proche de Red Bull au Japon qu’elle ne l’était en Belgique, sur un autre circuit proche en termes de physionomie : "Ça fonctionne. Nous nous attendions à ce que Red Bull soit très forte à Suzuka."

"Spa est un circuit similaire et ils nous avaient donné un peu de fil à retordre là-bas. Nous étions très heureux d’être aussi proches d’eux que nous l’étions. En fait, nous étions très frustrés de ne pas être en pole."

Le travail qu’effectue Ferrari est désormais tout aussi utile pour les quatre courses restantes que pour la saison 2023 : "Le développement est organique. Toutes les équipes sont déjà très attentives à l’année prochaine. Et évidemment, nous voulons être aussi compétitifs, sinon plus, l’année prochaine."

"Dès que les F1 s’arrêtent de rouler fin novembre, vous retournez en soufflerie, vous retournez dans le simulateur, mais ce n’est pas tout à fait la même chose. Donc, nous avons vraiment besoin de maximiser ces dernières courses du point de vue du développement et d’amener la voiture à un autre niveau.

"Oui, nous savons que le championnat est un objectif très lointain maintenant, mais nous devons rester devant Mercedes, et donc nous serons heureux d’apporter de la performance pour y parvenir. Mais nous voulons aussi continuer à générer de plus en plus de développement organique et cela nous donnera confiance pour l’année prochaine."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos