Comme Norris, Schumacher note l’impact du poids des F1 2022 sur le pilotage

L’Allemand apprécie les piloter malgré tout

Recherche

Par Paul Gombeaud

24 février 2022 - 16:49
Comme Norris, Schumacher note l'impa

Parmi les nombreuses nouveautés de la saison 2022, l’augmentation du poids des monoplaces est une caractéristique à ne pas négliger pour les pilotes, certains ayant déjà confirmé que le ressenti à bord des F1 était différent de l’année dernière.

Lando Norris affirmait ainsi à Barcelone qu’il avait l’impression que les voitures paraissaient plus lentes et plus molles à piloter qu’en 2021.

Mick Schumacher, qui va disputer sa deuxième saison en F1 avec Haas, est du même avis que son homologue britannique et confirme une différence de ressenti au volant de sa VF-22.

"Je dirais que la plus grosse différence est le poids," déclarait l’Allemand hier en Catalogne, à l’issue de la première journée des essais hivernaux.

"Bien sûr, cela joue un rôle dans pratiquement chaque virage. Principalement ceux qui se négocient à vitesse moyenne. Mais dans l’ensemble, j’aime piloter cette voiture. Je n’ai accompli que 23 tours et j’espère en faire davantage demain," a ajouté Schumacher, qui a effectivement ajouté 66 tours à son total ce matin lors de la deuxième journée.

Le pilote âgé de 22 ans a cependant affirmé que pour le reste, les F1 2022 n’étaient pas si différentes de celles de la saison passée.

"Je ne dirais pas que c’est le jour et la nuit. Nous tournons toujours en boucle et vite. Sans trop rentrer dans les détails, je dirais qu’il nous faut nous réadapter. Nous devrons analyser et faire nos approches différemment."

"Il y aura d’autres problèmes à régler que ceux de l’an passé, et il s’agira d’être l’un des pilotes les plus rapides à les analyser et à les comprendre afin d’avoir à votre disposition les outils vous permettant de bien faire en course."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos