Formule 1

’Comme avoir deux enfants’ : ‘papa Steiner’ a souffert avec ses deux rookies

Ce n’était pas une expérience facile pour lui

Recherche

Par Alexandre C.

25 décembre 2021 - 16:08
’Comme avoir deux enfants’ : ‘papa (...)

« Combien de temps vous avez ? » C’est ainsi que Günther Steiner réagit, de manière ironique, quand des journalistes lui ont récemment demandé à quel point il avait été difficile, cette année, chez Haas F1, de former deux rookies.

Nikita Mazepin était très en retrait de Mick Schumacher en performance pure, tandis que l’Allemand a connu nombre de crashs coûteux.

Pour le directeur d’écurie cependant, cela faisait partie d’un processus d’apprentissage compréhensible avec un tel line-up. Et « papa » Steiner d’oser une comparaison originale !

« Je pense qu’il y a beaucoup de choses à apprendre. La façon la plus simple de l’expliquer est que c’est comme avoir des enfants. Je ne dis pas que ce sont des enfants, mais tout est nouveau pour eux. Je dois apprendre à travailler avec eux. »

Pour des raisons surtout financières, Haas a dû engager deux rookies d’un coup. Un défi, admet Günther Steiner. Mais que Haas a su relever progressivement.

« Normalement, si vous avez un jeune et un expérimenté, ça se passe automatiquement. »

« Mais parfois, je devais voir comment nous gérions tout au mieux en ayant deux gars, qui sont très nouveaux en Formule 1. C’était une expérience. Je pense que nous avons fait beaucoup de progrès pendant l’année avec les deux, donc c’est une bonne chose - mais c’était une expérience. »

Günther Steiner évoque enfin à demi-mot les bisbilles internes entre Mick Schumacher et Nikita Mazepin. Car pour ne rien arranger, ces deux pilotes ne s’entendaient pas en piste et se gênaient même en qualifications. Des problèmes là encore réglés pour Günther Steiner.

« Dans l’ensemble, tout le monde peut voir que nous avons fait des progrès. Avant la pause estivale, nous avons eu des problèmes. Cela semble avoir été réglé en grande partie. Cela peut toujours ressurgir, mais c’est par à-coups, et non une chose constante. »

« C’était une expérience pour moi ; ce n’était pas facile. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less