Cinquième, Norris ne savait pas s’il ’devait penser à la Q3’

Une belle surprise dans le clan McLaren F1 en France

Recherche

Par Emmanuel Touzot

23 juillet 2022 - 18:02
Cinquième, Norris ne savait pas (...)

Lando Norris s’est qualifié cinquième du Grand Prix de France, mais le pilote McLaren F1 n’attendait pas une telle performance. Selon lui, son équipe n’était même pas sûre de pouvoir atteindre la Q3, et il s’élancera finalement en troisième ligne.

"Ca a été une très bonne journée. Avant les qualifs, on discutait pour savoir si on devait penser à la Q3, car on était très loin. Mais au fil du week-end, on a de mieux en mieux compris comment maximiser la voiture et ses évolutions. On les a maximisées et on y est parvenus" a déclaré Norris.

"Je suis heureux, mon tour en Q3 était un très bon temps, c’est le genre de tour dont vous pensez qu’en formule de promotion, vous auriez fait la pole. L’équipe a fait un très bon travail, on a extrait tout ce qui était possible et on est en bonne position pour demain."

Fernando Alonso a dit que son bon rythme de qualifications allait peut-être compromettre celui de course, mais Norris n’y croit pas et ne pense pas que ce soit pareil pour lui : "C’est Fernando, il a surement joué à un jeu d’esprit avec vous, je ne crois pas un mot de ce qu’il dit !"

"Depuis hier, on a mieux compris la voiture, on a fait des pas en avant mais en effet, le rythme de course n’était pas aussi bon que celui sur un tour hier. Mais on a progressé depuis, c’était mieux que prévu aujourd’hui donc j’espère que la course sera facile demain et qu’on aura une belle bataille avec Fernando."

Ricciardo trouve "frustrant" de rater la Q3 pour si peu

Daniel Ricciardo a été éliminé en Q2 et admet sa frustration : "C’est difficile, je cherche à attaquer et avoir ce que je veux de la voiture, certains virages étaient encore délicats. C’est frustrant d’être éliminé avant la Q3, j’en étais proche, mais c’est difficile. Il faut attaquer, mais ce n’est pas toujours facile d’attaquer."

L’Australien espère pouvoir profiter d’une dégradation contenue des gommes en course, et voit toutefois comme point positif les progrès de la MCL36 évoluée : "C’est une question de gestion de pneus, l’an dernier c’était comme ça, mais les voitures sont différentes."

"La piste est demandeuse à ce niveau et si l’on peut y parvenir, on fera une bonne course. On a fait des progrès dans le week-end, je comprends mieux le nouveau package. Je ne pense pas qu’on en tire le maximum, mais il y a des endroits où il fonctionnait mieux que l’autre."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos