Formule 1

Cinquième l’an dernier à Bakou, Sainz veut faire mieux pour McLaren cette année

Norris ne voudra surtout commettre aucune erreur

Recherche

Par A. Combralier

23 avril 2019 - 15:35
Cinquième l'an dernier à Bakou, Sainz (...)

Le rythme de course de McLaren était prometteur, lors du dernier Grand Prix en Chine. Des qualifications décevantes comme des incidents au premier tour, avec la Toro Rosso de Daniil Kvyat, ont cependant empêché les deux pilotes maison de démontrer ce potentiel à Shanghai.

A Bakou, faut-il s’attendre à voir les McLaren lutter pour être les meilleures des autres ? Carlos Sainz, 5e l’an dernier avec Renault, espère tirer profit de toute opportunité possible… Ouvrir son compteur points serait un début !

« Bakou est l’un de mes circuits favoris. C’est une piste imprévisible, et c’est ce qui la rend si excitante. Vous pouvez toujours sentir que les pilotes ont hâte de disputer cette course, parce que tout le monde sait qu’il pourrait y avoir une opportunité pour quelque chose de spécial arrive. L’an dernier, ma course fut géniale, j’avais fini 5e. Mon ambition est de toujours faire mieux, sur chaque course, donc j’espère que nous pourrons avoir un Grand Prix propre pour performer de manière solide. »

« Ce début de championnat a été frustrant, j’ai pu contrôler peu de choses… Je suis déterminé à continuer à pousser, peu importe les circonstances, et à demeurer patient. »

Lando Norris a déjà couru sur le circuit azéri, mais c’était dans la catégorie inférieure.

« Mon week-end fut intéressant ici l’an dernier en F2, mais j’ai hâte de rouler sur cette longue ligne droite dans une F1. C’est une piste excitante, et j’espère que ce week-end sera plus excitant pour moi que celui de Chine. Si nous avons de la chance, nous pourrons marquer quelques points. Ce circuit urbain est un peu moins permissif que celui de Melbourne, et des petites erreurs peuvent vous coûter très cher. Donc ma priorité sera d’éviter d’en commettre autant que possible. Je veux me battre mais voir l’arrivée de la course. »

Gil de Ferran estime-t-il que la piste azérie conviendra à la monoplace anglaise ?

« Ce circuit urbain est un mélange de virages à 90 degrés, d’un secteur 2 technique et d’une longue ligne droite finale. L’ensemble constitue un défi unique en F1, et nous voyons rarement des voitures atteindre de telles vitesses sur un circuit urbain. A bien des égards, c’est l’une des pistes les plus épineuses de la saison. »

« Ce circuit urbain amène une certaine dose d’incertitude donc la stratégie en course pose aussi problème. Nos performances aux arrêts aux stands ont été très bonnes cette année, il faut donc continuer à être bon dans l’exécution sur ce point. »

« Nous demeurons calmement concentrés pour tirer le maximum que nous pouvons et connaitre la meilleure course possible. J’espère que nous marquerons quelques points. »

McLaren

expand_less