Ciao la France et la Belgique ? Ocon et Verstappen inquiets pour leurs GP nationaux

Mais le calendrier n’est pas une affaire simple…

Recherche

Par Alexandre C.

8 juillet 2022 - 13:16
Ciao la France et la Belgique ? (...)

Les Grands Prix de France comme de Belgique paraissent sur la sellette dès l’an prochain : il faut faire place nette au calendrier notamment pour les nouvelles courses prévues aux États-Unis ou en Afrique.

Maintenir le Paul Ricard au calendrier : c’est un sujet qui tient bien sûr à cœur Esteban Ocon, qui plus est dans une équipe française.

Mais que peut vraiment faire le pilote Alpine à son échelle, pour essayer de garder son Grand Prix national ? La F1 a-t-elle d’ailleurs vraiment besoin de la France aujourd’hui ? Ocon s’exprimait dans le cadre du week-end au Red Bull Ring…

« Oui, évidemment, il n’y a encore rien de confirmé. J’entends beaucoup de rumeurs et de choses sur le Grand Prix de France principalement. Je ne sais pas vraiment pour le Grand Prix de Belgique, mais, oui, j’ai vu un super commentaire de Stefano, disant essentiellement que la France mérite d’avoir un Grand Prix dans le futur. C’est aussi ma position, c’est ce que je crois, dans Grand Prix vous savez il y a un mot français, c’est un mot français. »

« Il y a une grande communauté pour le sport automobile en France, nous avons quelques-unes des plus grandes et des meilleures voitures. Et oui, je veux dire, nous pourrions trouver une course [ailleurs en France] si le Ricard ne fonctionne pas, nous pourrions trouver une course n’importe où et j’ai vu quelques commentaires de Stefano à ce sujet donc j’étais assez heureux de voir ça. »

« Évidemment, le Ricard, c’est le prochain Grand Prix [après l’Autriche], je suis très heureux d’y aller et de profiter de mon Grand Prix de France. Je vais avoir ma tribune aussi à mon nom pour la première fois. Donc oui, j’ai hâte de profiter du soutien des supporters là-bas. »

Max Verstappen ne veut pas perdre Spa

Plutôt que la perte du Paul Ricard, c’est bien sûr la perte potentielle de Spa qui inquiète Max Verstappen, tant le pilote Red Bull a de nombreux fans mais aussi des attaches familiales en Belgique.

« Oui, ce serait vraiment, vraiment dommage de perdre Spa. C’est mon circuit préféré dans le monde, avec aussi les changements récents qu’ils ont fait aux zones de dégagement et tout ça. Oui, c’est un circuit incroyable pour une Formule 1, pour n’importe quelle voiture pour être honnête, avec tous les virages à haute vitesse et ces enchaînements qu’il a en général. »

A quelles autres pistes éventuelles penserait Max Verstappen néanmoins ?

« Il y a tellement de pistes dans le monde où je pense que ce serait bien d’avoir une course de Formule 1, mais d’une certaine manière, ce n’est tout simplement pas réaliste. Mais d’un autre côté, comme Kevin l’a dit, le Mugello est fou dans une voiture de Formule 1. J’ai aussi aimé conduire au Nürburgring. La Nordschleife est peut-être un peu délicate avec une F1 de nos jours, mais nous laissons cela aux GT3. Mais oui, il y a tellement de circuits sympas dans le monde, mais d’un autre côté, c’est bien que la F1 ait ses propres circuits, et qu’on puisse faire les autres courses avec d’autres types de voitures. »

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos