Formule 1

Chez Haas F1, Mazepin assume ses erreurs, Schumacher enchaine les tours

C’est contrasté dans l’équipe américaine lors des Libres à Imola

Recherche

Par Olivier Ferret

16 avril 2021 - 17:21
Chez Haas F1, Mazepin assume ses (...)

Haas F1 a débuté la première journée d’Imola avec un air de déjà-vu du côté de Nikita Mazepin, qui a commis deux erreurs lors des Libres 1 et endommagé sa voiture.

Heureusement la VF-21 du Russe n’était pas trop endommagée et a pu prendre part à une grande majorité de la Libre 2... où il a commis une nouvelle faute et même engueuler son ingénieur de course à la radio !

Mazepin préfère se concentrer sur le positif au moment de commenter sa journée en Italie.

"Je pense que nous avons eu une journée positive - j’ai vraiment beaucoup appris sur la voiture. Je pense que j’ai fait un autre très bon pas en avant avec l’équipe en termes de compréhension de la voiture et comment je veux la piloter. J’ai fait un bon temps au tour en EL1, c’était une bonne simulation, j’en étais content. J’ai commis une erreur à la fin mais dans l’ensemble, c’était une séance positive."

"Ensuite il y a eu les Libres 2. J’y suis allé normalement, sans baisser de rythme. Je ne voudrais pas m’endormir en pensant que j’ai laissé du temps ici ou là. Il y a bien sûr un équilibre à trouver entre risques calculés et fautes que je n’ai pas encore maîtrisé, mais nous avons le temps. Tous les yeux sont tournés vers les EL3 maintenant - le week-end avance et je dois continuer à progresser avec la voiture."

Les séances ont été plus fluides du côté de l’autre débutant en F1 de l’équipe, Mick Schumacher.

"C’était amusant, c’était génial aujourd’hui. La piste n’a pas beaucoup changé par rapport à 2016, c’était donc un point positif pour moi. En termes de sensations et de plaisir, c’était vraiment similaire à ma dernière visite ici à l’époque."

"Les conditions plus froides d’aujourd’hui signifiaient que nous pouvions pousser beaucoup plus, sur plus de tours, ce qui a des avantages et des inconvénients. Le point négatif est que la température est froide et qu’il faut beaucoup de temps pour chauffer les pneus. Parfois, même dans les longs relais, il est difficile d’obtenir les températures souhaitées et les maintenir est encore plus difficile."

"Pour le positif, cela signifie beaucoup de tours, donc je peux essayer beaucoup de choses tout de suite, en particulier avec le pneu dur C2. J’ai vraiment pu découvrir la limite surtout en EL2 et m’améliorer à chaque tour avec le tendre C4. Nous nous sommes améliorés à chaque tour. Pour l’instant, nous sommes plutôt satisfaits mais cela ne comptera vraiment que lors des qualifications."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less