Chez Ferrari, Leclerc ne fait pas pression sur Binotto pour être le n°1

"Ces choix ne sont pas faits par moi, et je n’ai rien demandé"

Recherche

Par Olivier Ferret

22 juillet 2022 - 09:09
Chez Ferrari, Leclerc ne fait pas (...)

Charles Leclerc a écarté toute suggestion selon laquelle Ferrari choisirait un pilote numéro 1 pour le moment, insistant sur le fait que c’est la décision de Mattia Binotto sur quand et comment le faire.

Leclerc a remporté le Grand Prix d’Autriche alors que son Carlos Sainz a abandonné avec une panne de moteur, ce qui donne à Leclerc un avantage de 37 points sur Sainz à mi-saison.

Leclerc dément avoir réfléchi à la situation et fait pression pour cela, préférant plutôt s’occuper de ce qu’il contrôle et laisser les patrons de Ferrari prendre leurs décisions.

"Je veux dire, je ne veux pas penser à ça," a déclaré Leclerc au Paul Ricard.

"Mon travail consiste à conduire la voiture et j’essaierai de la conduire le plus rapidement possible. Ensuite, ces choix ne sont pas faits par moi, et je n’ai rien demandé. C’est plutôt Mattia qui s’occupera de ces choix, il dira quand et comment en temps voulu."

"Alors oui, pour l’instant, je me concentre uniquement sur moi-même, j’essaie de faire le meilleur travail en piste et c’est la meilleure chose que je puisse faire pour moi et aussi pour l’équipe."

Leclerc a dépassé Verstappen trois fois sur le chemin de la victoire au Red Bull Ring, n’est-ce pas un signe net qu’il est le plus à l’aise pour tenter de le battre en fin de saison ?

"Ah, les trois dépassements ! Le premier était dû au rythme, oui. Les deux suivants étaient principalement la fait des décalages de stratégie pneus, mais quoi qu’il en soit, cela signifiait que nous avions plus de rythme, ce qui est positif."

"J’avais l’impression que dans pas mal de courses cette année, nous avions ce rythme que nous ne pouvions pas montrer. A Barcelone, nous étions très forts mais nous avons cassé le moteur. Monaco, nous étions très forts aussi, mais nous avons fait une erreur et à Silverstone nous étions très forts."

"Bakou était peut-être l’une des courses où nous étions un peu moins forts, mais nous étions toujours en tête. Alors oui, dans l’ensemble, le rythme est là. Les performances sont là et c’est bien."

"Je pense que c’était un peu plus une surprise de voir Red Bull lutter autant avec ses pneus et c’est un peu plus un cas isolé mais, dans l’ensemble, en nous concentrant sur nous-mêmes, je suis sûr que nous pouvons nous battre pour des victoires à chaque piste où nous allons. Ensuite, pour répondre à la question, à moi de battre mon équipier."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos