Formule 1

Chez Ferrari, Binotto se donne trois courses pour voir le vrai potentiel de la SF1000

En attendant, ils ne seront pas les plus rapides selon lui

Recherche

Par Olivier Ferret

8 juin 2020 - 09:26
Chez Ferrari, Binotto se donne (...)

Mattia Binotto, le directeur de la Scuderia Ferrari, ne veut pas se hasarder à faire le moindre pronostic pour cette saison 2020, d’autant plus que Ferrari ne cachait pas son jeu à Barcelone lors des essais hivernaux.

L’Italien maintient que le châssis de la SF1000 n’est pas encore à la hauteur de ses concurrents directs chez Mercedes et Red Bull.

"Comme je l’ai dit, nous n’avons pas pu beaucoup travailler sur les voitures à cause de la longue fermeture des usines. Il n’y a pas eu de vraie opportunité de changer énormément de choses sur notre F1 ou de travailler en soufflerie. Nous avons toutefois repris le travail pour tenter de résoudre les faiblesses," explique Binotto.

Pour l’Autriche "la SF1000 devrait être similaire à celle vue à Melbourne. Les développements viendront plus tard. Nous ne serons probablement pas les les plus rapides en Autriche."

"Dans ce contexte, nous devons récolter le plus de points possibles au championnat au début et ensuite essayer de réagir. Même s’il y aura moins d’opportunités de développements que prévus. Je pense que nous saurons après trois courses le vrai potentiel de notre voiture."

Un potentiel qui ne pourra ensuite être développé que grâce à l’aérodynamique. En effet peu à peu les pièces des F1 seront gelées pour l’année prochaine pour des raisons de coûts.

"Nous avons accepté ce gel, tous ces changements pour le bien du sport. C’est notre responsabilité envers la F1."

Afin de ré-acclimater ses pilotes à la F1, il est maintenant établi que Sebastian Vettel et Charles Leclerc pourront prendre le volant de la F1 de 2018 à Fiorano, sur le circuit privé de Ferrari, dans la semaine du 22 juin, soit à quelques jours des premiers essais libres en Autriche.

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less