Formule 1

Chester : Barcelone présente toujours son lot de défis

Les virages sont franchis plus rapidement avec les nouvelles F1

Recherche

Par Olivier Ferret

9 mai 2019 - 08:32
Chester : Barcelone présente toujours

La Formule 1 arrive sur le circuit qui recèle le moins de secrets pour les équipes, celui de Barcelone.

Les pilotes, les équipes, les ingénieurs, tout le monde connait chaque ligne droite et chaque virage du tracé catalan par coeur.

Les monoplaces arrivent en général avec de très bons réglages de base, puisqu’elles ont pu y tourner pendant l’hiver. Mais Barcelone réserve tout de même son lot de défis pour y maximiser les performances d’une F1.

"Barcelone est une piste très bien connue des écuries de F1 avec tous les essais d’avant-saison qui y ont été menés ces dernières années," concède Nick Chester, directeur technique châssis de Renault F1.

"Le tracé mêle courbes rapides, virages lents, lignes droites longues et courtes. On y retrouve donc un échantillon complet des conditions pour observer le fonctionnement de la monoplace. De nos jours, les virages 3 et 10 sont très rapides, mais il ne faut pas négliger les sections plus lentes dans le troisième secteur plus étroit à la fin du tour."

"Nous avons les gommes les plus dures disponibles pour l’Espagne. Nous passons donc du circuit le moins difficile pour les pneumatiques à celui qui l’est le plus. Nous devrons en tenir compte dans l’équilibre pour les préserver."

"Depuis cet hiver, l’aspect qui diffère concerne les conditions de piste, un peu plus chaudes et beaucoup plus propres maintenant. Nous devrions toutefois être bien préparés après avoir atteint une bonne base lors des essais hivernaux en février et en mars. Nous avions couvert beaucoup de kilomètres en deux semaines pour repartir avec des réglages efficaces de Barcelone. Cela nous donne confiance pour revenir au premier plan après Bakou."

Justement, Bakou a fait l’effet d’une douche froide sur l’équipe Renault. Nick Chester n’en retient pas grand chose de positif avant Barcelone.

"Nous n’avons pas pu mettre en place notre week-end et nous sommes rentrés déçus. Nous étions sur la défensive d’entrée. Nous avons souffert de l’annulation de la première séance d’essais libres, car nous n’avons pas été en mesure d’exploiter pleinement les développements dont nous disposions. Pour les pilotes aussi, ce n’est jamais idéal de manquer du roulage sur un circuit urbain."

"Le dimanche, les performances de Daniel se sont améliorées. Il affichait un bon rythme à mi-course, mais sa journée s’est arrêtée sur une erreur inhabituelle de sa part et je suis sûr qu’il en tirera les leçons. Il a fallu tout de même analyser ce week-end en détail afin d’être en meilleure forme sur les prochaines courses."

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less