Formule 1

Chaque week-end, une F1 produit 200 Go de données qu’il faut protéger

Acronis a ce rôle auprès de Williams depuis trois ans

Recherche

Par Emmanuel Touzot

22 mars 2021 - 19:07
Chaque week-end, une F1 produit 200 (...)

La cybersécurité est devenue un enjeu majeur en Formule 1 ces dernières années, au point que la plupart des équipes ont passé des contrats avec des entreprises protégeant leurs données. C’est le cas de Williams F1, qui s’est liée à Acronis en 2018, afin de sécuriser ses ordinateurs, son stockage, mais aussi de le rendre plus efficace.

Nous avons demandé à Ronan McCurtin, vice-président Nord Europe d’Acronis, comment son entreprise fournissait une réponse efficace et surtout une protection complète à une structure aussi complexe que Williams F1, avec des activités à l’usine et en piste qui doivent être exploitées conjointement.

"Nous nous sommes impliqués avec Williams il y a trois ans et comme vous pouvez l’imaginer, les équipes de F1 ont une activité variée" explique McCurtin à Nextgen-Auto.com. "Elles ont des sauvegardes à l’usine, des sauvegardes de données notamment aérodynamiques, donc il y a beaucoup de données à protéger."

Il y a 30 ans, la FW14B produisait 40 ko de données

Il révèle la quantité de données produites par une monoplace de F1 actuellement, mais aussi l’évolution de ces données dans le temps : "La voiture génère beaucoup de données, je crois qu’une voiture produit environ 200 Go de données lors d’un week-end de course."

"Williams a été la première équipe à développer la télémétrie en 1979 je crois, et la célèbre FW14B de 1992 produisait entre 30 et 40 Mo de données par week-end. C’était il y a 30 ans, les choses ont beaucoup évolué. C’était énorme à cette époque, et l’investissement pour essayer d’avoir cette télémétrie était immense."

La protection que fournit Acronis à Williams est une solution en ligne, qui combine la cybersécurité et la protection de données. Il explique que lorsque les deux entreprises se sont associées, Williams utilisait encore un simple système de copie de données de ses ordinateurs à des unités de stockage.

"Au départ, la mission d’Acronis est de protéger toutes les données et applications du système. A l’époque où l’on s’est engagés auprès de Williams, ils avaient beaucoup de données émanant de l’usine qu’ils voulaient protéger, et ils utilisaient des copies de données, mais c’était très lent à cette époque."

"Ils avaient du mal à ne pas faire interférer les diverses sauvegardes, et nous leur avons fourni une solution sous forme de cloud, ce qui leur a permis d’augmenter la vitesse de leurs sauvegardes et l’efficacité de ces sauvegardes. On a aussi fait beaucoup de travail sur leurs données de simulateur, nous avons enregistré toutes ces données."

La vitesse de travail est grandement améliorée

Acronis travaille aussi pour aider Williams dans la protection de ses données liées au simulateur, et les lui met à disponibilité beaucoup plus facilement : "C’est très intéressant, et je leur ai demandé pourquoi les données du simulateur étaient si importantes, et surtout pourquoi les sauvegardes du simulateur avaient autant d’importance."

"Ils m’ont dit que ce que les pilotes ont tendance à faire, c’est aller dans le simulateur, puis ils pilotent la voiture, et disent ’qu’a-t-on fait il y a deux ans sur ce circuit ? Je me rappelle avoir fait quelque chose de différent’. Ils chargent les données sauvegardées rapidement et les comparent avec les données de la voiture en piste."

"Ils regardent les données des ailerons, des pneus, et même si les choses ont changé, le pilote veut voir quels étaient les réglages de la voiture. Et ce que l’on a permis à Williams, c’est d’avoir accès bien plus rapidement à ces données, ce qui leur a permis de regarder ces données, alors que dans le passé, ils auraient eu besoin de deux à trois jours pour toutes les récupérer."

"C’est un très bon exemple de ce que l’on a fait pour eux, et comment on les a aidés. Nous avons aussi fait du travail sur leurs données en piste, puisqu’ils en produisent environ 200 Go par week-end et par voiture. Ces données sont très importantes, ils ont les données de télémétrie, et d’autres données liées au circuit par exemple. Nous protégeons ces données à l’usine."

"Partager les données en toute sécurité"

Depuis le début du partenariat, les deux firmes ont mis en place des processus leur permettant de mieux travailler ensemble. C’est pour cela qu’Acronis continue de développer ses outils, et tente d’adapter sa réponse à l’environnement très compétitif qu’est la Formule 1.

"Plus récemment, on a développé de nouvelles solutions avec Williams, pour qu’ils puissent partager les données en toute sécurité, et nous avons des solutions de cybersécurité. Nous avons une belle technologie appelée Cyber Protect, et cela permet à leur responsable informatique de dormir la nuit, concrètement !"

"Il n’est pas inquiet de ce qui se passe autour de la protection et des intrusions. Notre solution fait des évaluations de sécurité, elle étudie un PC portable ou un serveur, elle vérifie que le logiciel est à jour, que le matériel est bien configuré et qu’il fonctionne."

"Par exemple, un PC portable se repose essentiellement sur son disque dur, contrairement à un serveur sur lequel il y a une redondance intégrée. Il est bon d’avoir de la visibilité sur le moment où le matériel risque de lâcher, et nous avons des mesures en place pour le savoir, et pour connaître les risques de dégâts possibles."

Et ces données sont toutes stockées au même endroit : "Il y a un lien en direct entre ce qui est fait en piste et ce qui se fait à l’usine, donc toutes les données sont protégées au même endroit. Les données circulent de la piste vers l’usine et c’est nous qui les protégeons quand elles arrivent à l’usine."

Combiner cybersécurité et protection de données

Outre la protection de données, ce sont aussi les ordinateurs des employés que la firme doit protéger. Ils sont au total 1500, et il y a également 1200 boîtes mail à sécuriser. En effet, le télétravail obligatoire à cause de la pandémie a augmenté les risques liés à la cybersécurité dans l’équipe.

C’est pour cela que les solutions d’Acronis ont été adaptées, presque sur-mesure, à tous les ordinateurs qui se connectent à distance sur le réseau de l’équipe : "Oui, on a équipé environ 1500 ordinateurs. On a lancé une solution il y a environ neuf ou dix mois, et Williams l’utilise depuis environ six mois."

"Ils ont dû acheter tous ces ordinateurs lorsque la pandémie a frappé. Une partie des employés travaillaient déjà à domicile en partie, mais il a fallu équiper tous ceux qui n’avaient pas encore de matériel à amener chez eux, et installer les logiciels."

En plus des solutions permettant à Williams de sécuriser les ordinateurs lorsqu’ils sont utilisés par leurs employés, Acronis propose aussi une sécurité dans le cas où les données seraient en danger. Si un PC portable vient à être volé ou qu’il est égaré, l’entreprise peut agir à distance sur les données.

D’abord en essayant de les sauver, mais en pouvant aussi les détruire. pour Ronan McCurtin, l’avantage d’Acronis auprès de Williams est la combinaison de protection et de stockage, qui permet une sécurité renforcée en toutes circonstances.

"Oui, on peut effacer les données à distance. Elles sont cryptées, mais on peut les supprimer. Une des très bonnes choses chez Acronis, et c’est ce qui fait de nous une entreprise à part, c’est que nous fusionnons la cybersécurité et la protection de données, pour créer ce que l’on appelle la cyber-protection."

"Rien n’est parfait, aussi bonne que soit notre solution, et l’on ne peut pas se baser à 100% sur une seule solution. Le fait d’avoir cette combinaison est unique, et c’est puissant car si la cybersécurité a une faille, on a la protection de données, et inversement. Les deux se soutiennent mutuellement. Nous avons sauvegardé et protégé les données de tous ces PC portables, et il y a une suite de logiciels de cybersécurité sur ces machines."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less