Formule 1

Changements de trajectoire : les sanctions durcies suite aux plaintes envers Grosjean

Un point d’accord au briefing des pilotes

Recherche

Par Alexandre C.

8 août 2020 - 12:01
Changements de trajectoire : les (...)

Défendant comme un beau diable sa position en course, dimanche dernier à Silverstone, Romain Grosjean s’était rendu coupable de plusieurs changements de trajectoire, face à Daniel Ricciardo ou Carlos Sainz, ce qui avait fini par lui valoir un drapeau noir et blanc (avertissement). Après la course, Daniel Ricciardo comme Carlos Sainz avaient continué à se plaindre publiquement du comportement en piste de celui qui est, pourtant, le directeur du GPDA.

Face à ces critiques, la FIA va (une nouvelle fois) changer légèrement de doctrine. Ainsi, les commissaires pourraient être amenés à sanctionner plus durement de telles manœuvres.

C’est ce qui semble être ressorti du briefing des pilotes, selon les mots de Carlos Sainz justement.

« Je suis assez heureux de la conclusion du briefing. Je pense que tous les pilotes ont admis que c’est probablement l’une des situations les plus dangereuses qui existent pour un pilote de course. »

« Ce genre de moment peut provoquer l’un des plus gros accidents que l’on puisse voir en course, en Formule 1, à cause des vitesses d’approche que nous avons aujourd’hui avec le DRS, 30 km/h plus vite que la voiture qui précède. »

« Nous nous sommes penchés sur la question, Michael [Masi] a été très proactif pour être probablement un peu plus dur dans ce genre de situation et je pense que nous sommes tous d’accord. »

« Il y a aussi ce genre de gentlemen agreement entre nous, entre les 20 pilotes, car nous savons que ce genre d’action met la voiture de derrière et vous-même dans une position très risquée. »

Une sanction plus dure, qu’est-ce à dire ? Au lieu d’un avertissement, Romain Grosjean aurait-il pu écoper d’une pénalité de cinq secondes ? C’est ce que confirme Carlos Sainz...

« Chaque situation sera jugée individuellement mais dans le même type de scénario, je pense qu’avec exactement les mêmes mouvements, il aurait eu une pénalité avec ce genre d’accord. »

A l’origine de ce durcissement réglementaire, Romain Grosjean ne comprend toujours pas, de son côté, pourquoi Carlos Sainz s’était plaint d’avoir été enfermé sur la piste, sans qu’on lui laisse assez d’espace. Le pilote Haas, tout en reconnaissant une erreur sur Daniel Ricciardo, renvoie le pilote McLaren à ses chères études…

« Je défendais aussi fort que je le pouvais, c’est mon travail. J’essayais de rester dans les limites. Deux fois, en fait, les mouvements n’étaient pas sur le freinage, ils étaient toujours sur la ligne droite. Donc je suppose que nous entrons dans un règlement différent. »

« J’ai eu la chance de voir les images et je suis d’accord avec Daniel, j’ai bougé trop tard dans son cas. J’allais toujours laisser la place pour une voiture, mais il ne le sait évidemment pas quand je bouge. Mais j’ai bougé trop tard et j’ai réagi en partant à droite. Et c’était un peu trop tard. »

« Carlos, il est venu à la radio et je ne sais pas vraiment, ce n’était pas si mal et il y avait beaucoup de place et beaucoup de marge. Ce n’est pas tous les jours que nous sommes dans le top 5 en pleine course avec Haas, et je fais de mon mieux pour l’équipe, le meilleur pour moi-même. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less