Formule 1

Cette fois-ci, McLaren F1 ne se laissera pas piéger par le Covid

A Melbourne, McLaren comme la F1 étaient dans l’impréparation

Recherche

Par A. Combralier

2 juillet 2020 - 08:32
Cette fois-ci, McLaren F1 ne se (...)

Bien malgré elle, l’équipe McLaren F1 avait été à l’origine de l’annulation du Grand Prix d’Australie, après la confirmation d’un cas positif au Covid-19 dans son équipe. Les Essais libres 1 avaient été ainsi annulés dans la confusion et la précipitation.

Pour ne pas revivre ce mauvais souvenir, McLaren comme les autres équipes de F1 se sont pliées à un protocole sanitaire strict pour avoir le droit de poser leurs valises dans le paddock du Red Bull Ring, avec des tests avant et pendant le week-end de Grand Prix.

Selon Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, ces mesures permettront ainsi d’éviter à McLaren une nouvelle déconvenue sanitaire ce week-end, même si le risque 0 n’existe pas.

« Nous devons être honnêtes, le risque est là, car en fin de compte c’est un virus, et comme nous l’avons vu, il peut se propager assez rapidement. »

« Mais en même temps, avec toutes les mesures que nous avons mises en place maintenant, avec tous les tests réalisés avant même notre arrivée sur le circuit, et ce pendant plusieurs semaines, nous pensons que nous arrivons en Autriche bien préparés. »

« Nous savons que cela [la détection d’un cas positif] peut arriver à tout moment, à tout moment certains membres de l’équipe peuvent développer le virus, et il est alors important que nous suivions strictement toutes les procédures que nous avons mises en place. »

En creux, Seidl a fini par critiquer la gestion de la F1 à Melbourne - alors que le monde n’était évidemment pas prêt à affronter la pandémie.

« Je suis très heureux du plan qui a été élaboré sous la direction de la FIA, qui nous donne clairement les procédures à suivre pour l’exécution du week-end de course en Autriche. »

« Ce qui est différent maintenant par rapport à l’Australie, c’est que nous avons un concept clair d’isolement des équipes, entre elles. Nous allons nous présenter en Autriche avec différents groupes [les bulles isolées les unes des autres], et nous mettons en place, en plus de cela, des groupes fixes au sein de l’équipe. »

« La politique est claire. Si quelqu’un développait des symptômes, nous le testerions immédiatement dans le paddock, ainsi que tous les contacts proches, donc tous les membres de ce sous-groupe. »

« Nous devrions obtenir le résultat du test dans les deux heures qui suivent sur place, ce qui nous permet ensuite de prendre une décision rapide sur les prochaines étapes. »

Si un cas est positif, cela pourrait-il mener au retrait complet d’une équipe comme le craignait Cyril Abiteboul ?

« Si quelqu’un est positif, il doit être isolé de l’équipe et ne peut pas continuer. Mais pour tous les autres qui ne sont pas touchés ou qui sont négatifs, nous pouvons simplement continuer » rassure Seidl.

Woking a d’ailleurs laissé une équipe de secours, au Royaume-Uni, qui se tient prête à venir sur le Red Bull Ring, si l’équipe de course numéro 1 venait à être mise en quarantaine.

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less