Cette fois c’est la bonne ? Mercedes F1 a ’retrouvé une étoile polaire’

Hamilton salue la "résilience" de toute l’équipe

Par Emmanuel Touzot

16 mai 2024 - 19:44
Cette fois c'est la bonne ? (...)

Lewis Hamilton est impatient de continuer à disputer la saison 2024, car Mercedes F1 a montré des progrès, notamment à Miami, où la compréhension de la W15 a enfin semblé meilleure. Le septuple champion du monde remercie son équipe pour le travail acharné et continu.

"La dernière course a été positive et il y a un long chemin à parcourir" a déclaré Hamilton. "Je suis très excité par les développements à venir. Nous avons fait un pas lors de la dernière course, nous avons fait un pas ce week-end et il y en a d’autres en préparation."

"J’ai l’impression que nous avons retrouvé... une étoile polaire de ce que nous devons faire et changer. Cela prend du temps, mais l’énergie de l’équipe est incroyable. Les membres de l’équipe font preuve d’une grande résilience."

"Ils continuent à pousser, même si nous avons été mis à terre à plusieurs reprises. Nous devons simplement continuer à garder la tête baissée, à rester concentrés et à faire le meilleur travail possible chaque week-end."

Et de confirmer que l’aérodynamique des monoplaces est le problème de la voiture, car les moteurs Mercedes sont irréprochables : "Nous avons toujours su que le moteur n’était pas un problème. Le moteur est donc excellent."

"Je pense que l’équipe a continué à faire un travail extraordinaire en termes de développement de cette technologie. Et avec l’ère hybride, nous avons été au top en termes de rythme de développement, de performance et de fiabilité."

"Cela n’a donc jamais été un problème. Tous ceux qui achètent nos moteurs savent donc ce qu’ils obtiennent. Nous savons que du côté des voitures, nous n’avons pas fait le meilleur travail possible ces deux dernières années. Et nous travaillons aussi dur que possible pour y remédier."

"Encourageant de voir que nous progressons"

Hamilton explique le travail qui se fait en coulisses pour faire progresser la W15 : "C’est un jeu de patience et il faut faire avec ce que l’on a. Il faut tirer le meilleur parti des outils dont on dispose aujourd’hui, demain et ce week-end."

"Mais il est très encourageant de voir que nous progressons à l’usine dans la soufflerie. Nous avons de nouveaux composants qui arrivent, et c’est toujours une partie excitante du processus. Essayer beaucoup de choses différentes et découvrir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas."

"Le fait que nous ayons une direction et que nous l’ayons testée sur le simulateur, vous donne envie d’obtenir ces éléments. C’est une période très difficile pour les gens qui doivent passer du temps à l’usine et faire en sorte que ces choses arrivent plus tôt. Nous avons besoin de toutes les mains, et nous savons que nous les avons déjà."

Hamilton ira chez Ferrari l’an prochain, et il retrouvera Jérôme d’Ambrosio, Loïc Serra, Jock Clear et Fred Vasseur. Il ne pense pas que cela change la donne : "Lorsque je suis venu chez Mercedes, je ne connaissais personne et c’était tout à fait normal."

"Je ne pense donc pas que cela fasse une grande différence sur le plan personnel. Evidemment, je travaille avec Loic depuis de nombreuses années. J’ai d’excellentes relations de travail avec lui. Et mon premier numéro deux, Jock, travaille dans cette équipe. Ce sont les deux seuls que je connais particulièrement bien, ainsi que Fred."

"La motivation n’a pas baissé d’un iota"

George Russell a rejoint l’avis de son équipier, notamment sur le travail abattu par Mercedes : "C’est impressionnant de voir comment l’équipe s’est rassemblée, en consacrant tant d’heures à l’usine pour essayer d’apporter ces développements sur la voiture plus rapidement, en travaillant dur pour rendre la voiture plus rapide."

"La direction que nous devons prendre est très claire, ce qui donne de la motivation aux gens et une plate-forme claire sur laquelle nous devons nous développer. Le temps nous le dira lors des prochaines courses. La motivation n’a pas baissé d’un iota et tout le monde est très motivé pour ramener Mercedes au sommet."

Russell espère que revenir sur des courses n’ayant pas de Sprint, ce qui permet d’avoir trois séances d’essais libres, avantagera Mercedes dans sa quête de compréhension de la W15, et ce dès ce week-end pour le Grand Prix d’Emilie-Romagne.

"J’apprécie les week-ends de course, mais quand on essaie de comprendre la voiture et qu’on a eu uniquement une séance par week-end depuis un mois, ça nous a mis en retrait. On est dans cette position car on a un manque de compréhension, donc on est heureux de revenir sur un format traditionnel."

Mercedes F1

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos