Formule 1

Certaines équipes de F1 trouvent les règles 2022 moins restrictives que prévu

Budkowski trouve déjà beaucoup de performance chaque mois avec Alpine

Recherche

Par Alexandre C.

12 août 2021 - 18:16
Certaines équipes de F1 trouvent les (...)

Le règlement F1 2022 a pour but de rapprocher les performances entre équipes, et de permettre aux F1 de se suivre plus facilement. Par conséquent le nouveau règlement aérodynamique est plus restrictif que de coutume, pour limiter ainsi la dispersion des écarts sur la grille.

Mais à quel point cette nouvelle formule est-elle plus restrictive ? La F1 ne risque-t-elle pas de perdre son ADN au passage ?

Après les propos inquiétants de Toto Wolff ou Mattia Binotto ces derniers jours, Marcin Budkowski, directeur exécutif chez Alpine, a tenu à relativiser et à rassurer : certes la FOM a des objectifs en tête avec la FIA, mais la F1 ne ressemblera pas aux formules monotypes de la F2, a-t-il promis.

« Par définition, ces règlements, même s’ils sont plus restrictifs, restent ouverts au développement, donc nous sommes loin d’un monotype à une seule formule jusqu’à présent. De même, l’un des objectifs de la FIA et de la Formule 1 lorsqu’ils ont conçu ces règlements est de les rendre plus restrictifs parce qu’ils veulent des courses plus serrées, c’est-à-dire moins de différences, moins de potentiel, si vous voulez, de différenciation entre les équipes. Mais aussi parce que ces règlements, ils les ont conçus pour un objectif, qui est de faire en sorte que ce soit plus facile pour les voitures de se suivre. »

« Donc, plus il est facile de dépasser si vous voulez et plus on s’écarte de la géométrie initiale, plus la différenciation des équipes est en danger, c’est la raison pour laquelle ils sont plus restrictifs ; mais nous trouvons encore beaucoup de performance à ce stade parce que c’est tôt dans la phase de développement de ces voitures. »

« Cela va diminuer, il sera de plus en plus difficile de trouver des performances, mais à ce stade, il y a encore beaucoup de performances à trouver sur ces voitures. »

Otmar Szafnauer chez Aston Martin F1 estime aussi que les différences pourraient plus importantes qu’au départ entre les équipes, avant de les voir converger : en somme, rien de très inhabituel dans le monde de la F1 !

« Je pense que Marcin a raison, surtout au début de la nouvelle ère des changements de réglementation technique, il y aura des différences. Si la latitude de développement n’est plus ce qu’elle était dans le passé, je pense que nous convergerons tous vers la même chose beaucoup plus rapidement, mais cela se fera avec le temps, en années. »

Jost Capito, pour Williams, estime aussi que les directeurs techniques auront toujours beaucoup d’idées à aller chercher : mais alors, le règlement 2022 ne va-t-il pas rater son but ?

« Je ne peux que confirmer ce que disent Marcin et Otmar. Cela laisse encore assez de place pour le développement et c’est là que les ingénieurs se concentrent. Si ce n’est pas un châssis avec seulement une configuration pour tout le monde, cela laisse de la place pour le développement et vous devez trouver chaque petit détail que vous pouvez trouver ; et c’est encore plus important de trouver les petits avantages et les petits développements... les petits pas que vous pouvez faire. Ils ne sont peut-être pas aussi importants que par le passé, mais je pense que l’approche reste la même. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less