Formule 1

‘Ce n’est pas la façon dont on tombe, c’est la façon dont on se relève’ : Hamilton évoque son erreur

Il est remonté à la 2e place, presque miraculeux…

Recherche

Par Alexandre C.

19 avril 2021 - 08:40
‘Ce n’est pas la façon dont on tombe, (...)

Qui l’eût cru ? Enfoncé dans le bac à graviers près de Tosa, Lewis Hamilton semblait avoir tout perdu, et risquait son premier abandon depuis le Grand Prix tenu sur le Red Bull Ring en 2018. Et pourtant, le pilote Mercedes a pu enclencher la marche arrière, après une longue attente, se sortir des graviers, et remonter (bien aidé par une voiture de sécurité et le drapeau rouge) jusqu’à la 2e place finale…

Après la course, le pilote Mercedes revenait sur l’erreur (en dépassant le retardataire George Russell) qui le conduirait dans les graviers, avec humilité mais aussi détermination.

« Max a fait du bon travail en course, tout comme Lando. Je pense que je suis juste reconnaissant pour cette leçon. »

« Nous ne sommes que des humains, alors cette petite erreur permet d’apprendre. Je suis juste reconnaissant d’avoir pu repartir et revenir dans la course. Ce n’est pas la façon dont on tombe qui importe, c’est la façon dont on se relève. C’est vraiment génial de revenir à la deuxième place. »

« J’ai eu une bonne bataille avec Lando vers la fin. Je ne savais pas que je serais au final 2e quand j’ai fait face à cette barrière. »

Le numéro 44, qui compte 44 points au classement, a semblé avoir toutes les peines du monde à activer la marche arrière...

« J’appuyais sur le bouton de marche arrière et ça a mis une éternité à s’enclencher. Je ne pensais pas que ça allait marcher. J’ai essayé de faire marche arrière, puis j’ai essayé de faire une sorte de tête-à-queue pour repartir et je me suis retrouvé dans la barrière. Ensuite, il a fallu beaucoup de temps pour enclencher la marche arrière. Et quand je reculais, je me disais que je devais juste continuer à reculer et à travailler pour sortir de là et si je n’avais pas fait ça, je serais probablement encore là à cette heure, dans le mur, donc je suis reconnaissant pour ça. »

Lewis Hamilton a-t-il eu la tentation d’abandonner ? N’a-t-il pas pensé à un moment que tout était perdu ?

« Je sens honnêtement que ces choses arrivent pour une raison et que les autres ont fait un travail fantastique, mais je me souviens que j’étais assis là, à regarder la barrière et je refusais de penser que la course était terminée. Je refusais de croire que la course était terminée. J’aurais évidemment pu éteindre la voiture et sortir, mais je suis heureux de ne pas l’avoir fait. Je suis sorti de la voiture au drapeau rouge et j’ai essayé de transformer ma colère en énergie positive pour pouvoir remonter dans la voiture et continuer la course. »

« C’est une leçon incroyable à recevoir et à vivre. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less