Cash is back : la F1 a doublé ses revenus sur le 1er trimestre 2022

Les paiements aux équipes progressent en conséquence

Recherche

Par Alexandre C.

6 mai 2022 - 17:06
Cash is back : la F1 a doublé ses (...)

Les résultats du Formula One Group pour le premier trimestre de l’année ont été dévoilés et ils sont largement meilleurs que ceux de l’an dernier, sur la même période.

Cela semble logique compte tenu de l’amélioration du contexte sanitaire (avec le retour du Paddock Club notamment), et avec l’organisation de deux Grand Prix au premier trimestre 2022 (contre un seul par rapport au premier trimestre 2021).

La croissance est tout de même impressionnante : les revenus ont doublé à 360 millions de dollars pour le trimestre.

En particulier les revenus « autres » de la F1, issus du Paddock Club principalement, sont en hausse de 248 %, directement liés à la fin des restrictions sanitaires dans l’accueil du public.

Les revenus « primaires » de la F1 (en hausse de 81 %) ont connu un bon trimestre aussi, avec une triple augmentation des revenus venant : des droits TV (et de F1 TV), du paiement des sponsors, et des promoteurs de Grands Prix.

Un paiement exceptionnel (les frais de résiliation du Grand Prix de Vietnam) a pu gonfler ces chiffres toutefois.

Fort logiquement, la F1 est passée d’une perte de 33 millions de dollars à un profit de 34 millions sur la même période.

Les équipes ont profité de cette floraison d’argent frais : les paiements aux écuries ont augmenté de 127 %, passant de 44 à 100 millions de dollars sur le trimestre.

Les autres dépenses sont aussi en hausse, de plus de 100 % également en moyenne (notamment parce qu’il y a eu un Grand Prix de plus sur la période).

Quant à la suite de l’année, la F1 « ne s’attend pas à ce que ses résultats en 2022 soient affectés par des limitations de capacité d’accueil du public, bien que la fréquentation des supporters continue d’être évaluée par les autorités gouvernementales compétentes, course par course. »

Il est enfin à noter que la F1 « évalue activement des alternatives » pour remplacer le Grand Prix de Russie, cette année et les suivantes. Et on le comprend : on le voit avec ces chiffres, à chaque course organisée, ce sont des revenus en hausse pour le sport.

Ces chiffres donnent bien sûr le sourire à Stefano Domenicali : le nouveau règlement de 2022 commence sous les meilleurs auspices.

« Nous avons connu un début de saison de Formule 1 2022 phénoménal, sur la lancée du succès de 2021. Les nouvelles voitures et les nouveaux règlements ont donné les résultats escomptés, permettant des courses plus serrées, davantage de dépassements, des batailles au sein du peloton et des événements palpitants. Nos courses attirent un public de plus en plus nombreux, sur place comme sur toutes nos plateformes. »

« Nous avons eu aussi le plaisir d’annoncer plusieurs nouveaux sponsors au début de la saison, notamment dans le domaine de la technologie. »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos