Formule 1

Carey : Pas de limite au calendrier en F1, mais la qualité prime

Et des aménagements sont prévus pour les équipes

Recherche

Par Emmanuel Touzot

31 octobre 2019 - 09:58
Carey : Pas de limite au calendrier (...)

Chase Carey, le PDG de la Formule 1, se satisfait de voir le calendrier à 22 courses l’an prochain, mais explique surtout que c’est l’arrivée de deux courses intéressantes qui lui plaît le plus, et non le fait de voir le calendrier grandir d’année en année. Il assure vouloir garder des épreuves de qualité.

"Nous avons deux nouvelles courses, Zandvoort et le Vietnam, et une qui ne continue pas, l’Allemagne, donc nous sommes plutôt heureux" assure Carey. "Nous avons des discussions sur des marchés traditionnels, d’autres sur de nouveaux marchés, comme les USA et la Chine, et nous sommes à des stades différents.

"Je ne vais pas handicaper les discussions individuelles. Mais je pense que nous espérons chaque année qu’il y ait quelque chose de nouveau, et sur le fait qu’il y en ait 22, je ne pense pas qu’on ait un chiffre magique, un peu comme le nombre de voitures, c’est la qualité qui prime sur la quantité. Quand on ajoute une course, on veut qu’elle apporte quelque chose de spécial."

"Nous pensons que le Vietnam est un pays excitant et qu’il augmentera l’étendue de ce que nous avons déjà en Asie, afin de pouvoir s’y étendre concrètement avec le Japon, la Chine, Singapour, le Vietnam et l’Australie dans une certaine mesure, pour occuper toute cette zone géographique."

Il est évidemment conscient que le calendrier ne pourra pas être perpétuellement étendu, des limites se faisant sentir au sein du personnel des équipes, mais Carey juge qu’il y a "un peu de capacité" pour étendre le calendrier : "Je sais que si l’on demande à un membre de l’équipe ou à un pilote, ils préféreront 21 plutôt que 22 ou 23."

"Mais nous voulons maintenir la fondation historique, tout en grandissant, en Asie et en Amérique, et je pense que si nous pouvons trouver le parfait événement pour nous aider à saisir une nouvelle opportunité de croissance, il ne faut pas s’arrêter à un nombre, il y a encore un peu de place."

En revanche, ce processus s’accompagne du projet de réduire la longueur des week-ends : "Il y aura encore trois jours entre le vendredi et le dimanche, c’est important pour les promoteurs, mais nous pouvons restructurer cela pour donner aux équipes plus de flexibilité sur les arrivées. Nous pouvons retirer des journées du calendrier sans affaiblir le sport pour les fans, et en le rendant plus facile pour les personnes impliquées."

FOM (Liberty Media)

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less