Formule 1

Capito : C’était plus difficile de travailler en F1 il y a 20 ans

Le directeur de Williams F1 se souvient des essais privés

Recherche

Par Emmanuel Touzot

4 novembre 2021 - 16:21
Capito : C’était plus difficile de (...)

Le débat sur la longueur du calendrier en Formule 1 fait rage, notamment pour le bien-être des employés des équipes. Selon Jost Capito, le directeur de Williams F1, ce n’est pas la situation la plus difficile qu’aient connu les teams.

En effet, celui qui fut un des directeurs de BMW dans les années 2000 rappelle qu’à l’époque, les équipes parcouraient plusieurs dizaines de milliers de kilomètres en essais privés, ce qui ajoutait beaucoup de travail.

"Lorsque j’étais en Formule 1, nous avions encore 40 tests par an" se souvient Capito auprès de Motorsport-Total. "Bien sûr, il y avait des équipes d’essai, mais certaines parties de l’équipe de course participaient également aux essais."

"Il n’y avait pas non plus de couvre-feu les week-ends de course. Nos employés travaillaient 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Je suis sûr que c’était beaucoup plus difficile de travailler en Formule 1 à l’époque."

L’Allemand ne veut pas blâmer la F1, qui doit capitaliser sur son succès, notamment après la crise qui a ébranlé ses finances. Selon lui, c’est aux équipes d’adapter leur gestion au calendrier pour économiser leurs employés.

"C’était une autre époque, une autre génération. J’étais là aussi à l’époque. Mais je ne dirais pas que ce que nous avons fait à l’époque était particulièrement durable. Je ne pense pas qu’il soit utile de le comparer avec ce qui se passait il y a 20 ans."

"Les 23 courses prévues représentent une charge énorme pour les gens. C’est formidable d’avoir un tel calendrier et que tant de pays et de régions soient intéressés par la Formule 1. Donc c’est à nous, les équipes, de relever le défi avec notre personnel et de trouver des moyens de rendre ce calendrier gérable."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less