Formule 1

Calendrier F1 infernal : Vettel et Ricciardo s’inquiètent déjà pour leurs mécanos

Qui ne verront pas leur famille de nombreuses semaines

Recherche

Par Alexandre C.

8 octobre 2021 - 08:56
Calendrier F1 infernal : Vettel et (...)

Contrairement aux promesses qui avaient été faites, la F1 ne va pas renoncer aux triplés de courses à l’avenir, même en cas de calendrier « non-covidé ». En effet l’an prochain, le calendrier comportera 23 Grands Prix, un record, avec très certainement plusieurs triple-headers au programme et 7 à 8 Qualifs Sprint.

Sebastian Vettel fait partie des nombreuses voix à s’alarmer de ce calendrier infernal : moins pour lui que pour ses mécanos qui seront mis à rude épreuve et qui ne verront pas leur famille des semaines entières.

« Nous ne devons pas négliger le fait que nous sommes un groupe de personnes et d’êtres humains voyageant autour du monde. »

« Vous pouvez faire les comptes. Si nous avons 52 week-ends dans l’année, que nous en organisons 23 sous forme de courses et qu’il y a quelques mois dans l’année où nous ne pouvons pas organiser de courses dans la plupart des endroits du monde, cela vous donne évidemment une saison très intense. »

Pour Sebastian Vettel, il faudrait davantage prendre en compte les ressources - qu’elles soient humaines ou environnementales - que le calendrier met sous pression voire épuise.

« L’objectif devrait être que nous ayons une manière durable de gérer notre saison, non seulement pour notre environnement mais aussi pour les ressources humaines. »

« Si vous avez autant de personnes impliquées, les week-ends sont bien plus longs que les samedi-dimanches que nous voyons à la télévision. Les pilotes ont de la chance. Il faut que la saison se tienne d’une manière qui permette à ces gens-là d’avoir une vie normale en dehors de leur travail, loin de chez eux. »

« La plupart d’entre eux, que ce soit les ingénieurs ou les mécaniciens, le personnel travaillant dans l’équipe, ils ont une famille ou des enfants dont ils veulent s’occuper. Donc, nous devons faire très attention où nous voulons placer nos intérêts. »

Ricciardo s’inquiète aussi

A l’image de Sebastian Vettel, Daniel Ricciardo chez McLaren s’inquiète pour le rythme de vie de ses mécanos - lui qui n’est pas allé en Australie depuis 2 ans, n’ignore pas ce que représente d’être éloigné des siens.

« Il est vraiment important pour l’équipe d’avoir des relations étroites avec les autres membres de l’équipe » estime Ricciardo face à cette situation.

« Nous sommes éloignés de nos familles pendant de longues périodes, en particulier pendant le triplé de courses, alors vous devez en quelque sorte compter sur vos coéquipiers pour vous aider si vous êtes un peu déprimé ou si la maison vous manque ou quoi que ce soit d’autre. »

« J’espère vraiment que l’année prochaine le monde continuera à s’ouvrir et que nous pourrons interagir davantage avec l’équipe. Ce n’est pas seulement sur la piste, mais [nous voulons] faire quelques événements, faire quelques dîners et avoir cette vie sociale en dehors du paddock pendant un week-end de course aide à faire une pause aussi. »

« C’est un moment important pour se détendre et pour réduire le stress du voyage et du mal du pays ou autre. »

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less