‘C’était très dur’ : Verstappen apprécie une saison moins éprouvante qu’en 2021

Il confirme avoir un nouvel état d’esprit

Recherche

Par Alexandre C.

3 septembre 2022 - 09:02
‘C'était très dur' : Verstappen

Les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas pour Max Verstappen. L’an dernier, le Néerlandais était sorti vainqueur, in extremis, et dans la controverse, de Lewis Hamilton, au terme d’une saison singulièrement intense et disputée.

Cette année, il compte presque 100 points d’avance sur Charles Leclerc et son dauphin au championnat est d’ailleurs son propre coéquipier Sergio Pérez…

Max Verstappen réalise d’autant mieux, aujourd’hui, à quel point 2021 fut une saison des extrêmes pour lui, ainsi qu’il l’a confié à Racefans.

« C’était une saison très difficile et mouvementée. Nous devions être, en tant qu’équipe, tout le temps à 100% parce que nous savions que si nous n’étions pas parfaits, ils nous battraient, et vice-versa. Et ça a rendu les choses vraiment, vraiment difficiles. »

« Avec l’écart au championnat qui augmentait, diminuait, etc., c’était dur. Mais nous avons réussi à la fin. »

« C’était très dur. C’était une très bonne bataille et vous devez toujours être à 100% - non pas que je ne sois pas à 100% maintenant. Mais c’était parfois un sentiment différent. Je profite aussi beaucoup de cette année, c’est sûr. »

La saison 2022 est donc bien plus aisée pour le moment pour Max Verstappen et Red Bull. Pour autant, alors que Milton Keynes avait maximisé le développement de la voiture 2021 pour battre Mercedes, n’est-il pas surprenant de voir l’équipe anglaise autant dominer ?

Max Verstappen admet qu’il est arrivé en 2022 avec une petite incertitude…

« Je suis arrivé dans cette saison avec quelques doutes, parce que les nouvelles voitures, on ne sait jamais, est-ce qu’on a construit une bonne voiture… ? Mais j’étais très détendu. »

« J’ai déjà dit l’année dernière que tout ce qui vient après est un bonus de toute façon. Et heureusement, l’équipe a construit une très bonne voiture. »

Au terme de plusieurs saisons de frustrations chez Red Bull, jusqu’en 2020, sans vraiment lutter pour le titre, Max Verstappen voit ainsi sa patience être récompensée.

« Quand j’ai gagné cette première course en 2016, c’était incroyable. Mais ensuite, bien sûr, nous avons eu quelques années difficiles où j’ai senti que j’étais prêt. Bien sûr, j’ai encore fait quelques erreurs parfois ici et là. »

« C’était aussi parce que nous avions une voiture qui n’était pas capable de gagner un championnat, mais qui pouvait parfois gagner une course, et alors vous y alliez à fond et parfois ça ne marchait pas. »

Un nouvel état d’esprit

Désormais, Max Verstappen n’a plus à prendre de risques inconsidérés pour pouvoir signer une pole ou une victoire. Il est peut-être moins impétueux, commettant moins de fautes comme par exemple aux EL3 à Monaco en 2018. Peut-il confirmer ?

« Maintenant, j’ai un état d’esprit complètement différent avec une voiture capable de gagner. »

« Avant, il y avait des courses où vous pensiez ’je suis un peu à la limite ici’, j’essayais d’extraire un peu plus, je pouvais finir dans le mur. »

« Donc c’est pourquoi je pense que les années après 2016, quand parfois nous gagnions les courses, c’était parfois un peu - pas difficile à accepter, mais vous devez aussi faire confiance au processus dans lequel nous étions pour essayer de devenir, à nouveau, un prétendant au championnat.

« Bien sûr, je veux gagner, je suis contrarié si les choses ne vont pas bien. Mais maintenant, disons qu’elles ne vont pas bien, ce n’est pas aussi douloureux qu’avant de gagner ce premier championnat parce que c’était mon objectif. »

Un deuxième titre sera moins émouvant

Max Verstappen paraît avoir atteint son but presqu’ultime avec le premier titre : cela veut-il dire qu’il ne connaîtra pas la même émotion avec le deuxième ?

« Gagner son premier titre sera toujours le plus émouvant. »

« La première victoire aussi [Barcelone 2016] est toujours la plus émotionnelle, oubliez Abu Dhabi parce que c’était juste fou, parce que cela vous donne aussi le premier titre. Mais cette toute première victoire, comparée à toutes les autres que j’ai eues, elle ne s’en approche pas. »

« Parce que c’est quelque chose dont vous avez rêvé pendant si longtemps et qui devient ensuite réalité. Mon premier podium a été ma première victoire. C’était donc une journée folle, folle, dont je me souviendrai toujours. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos