Button a ’bu une pinte’ à la veille de son titre mondial en 2009

"Je n’étais probablement pas censé faire" cela

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 janvier 2022 - 15:03
Button a 'bu une pinte' à la (...)

En 2009, Jenson Button a scellé son titre de champion du monde lors de l’avant-dernière course de la saison à Interlagos. L’année avait été compliquée, marquée par un démarrage en fanfare, mais aussi par une deuxième partie de saison très compliquée, entre manque d’argent et manque de développement.

Stressé à l’idée que sa possible seule chance de couronne lui échappe, le Britannique est allé boire une pinte de bière avec son père entre les qualifications et la course. Il se rappelle que ce passage au bar lui avait fait du bien, après une qualif décevante.

"En fait, j’ai bu une pinte la veille de la course, ce que je n’étais probablement pas censé faire" se souvient Button dans le High Performance Podcast. "Mais j’ai bu une pinte au bar de l’hôtel avec mon père."

"Je l’ai regardé en disant ’je vais gagner le championnat du monde. Je dois gagner le championnat du monde demain, avant la dernière course de la saison’. Il m’a regardé et a hoché la tête. Je me suis réveillé le lendemain, frais et dispos, je suis entré dans l’équipe et ils m’ont dit ’ah, ok !’."

Qualifié 14e, il a franchi la ligne cinquième, lui assurant de devenir champion du monde. Celui qui avait connu des saison 2007 et 2008 catastrophiques a sauvé son week-end et validé sa saison au terme d’une course très intense.

"J’ai fait une grande course, l’une des meilleures courses de ma vie avec une remontée, et la voiture fonctionnait bien. Je me suis battu, j’étais tout le temps à la radio à demander ’où sommes-nous ? Où est Lewis [Hamilton] ? Où est Sebastian [Vettel] ? Où devons-nous être ?’"

"Je voulais avoir autant d’informations que possible, savoir à quel point je devais attaquer, savoir à quel point je devais être courageux pour dépasser les gens, parce que beaucoup de dépassements étaient à la limite."

"Au moment de franchir la ligne d’arrivée, c’était un moment très spécial, très émouvant, surtout en le faisant de cette façon. J’ai eu l’impression que cette course, les hauts et les bas de ce week-end, représentait toute ma carrière en deux jours !"

Info Formule 1

Photos

Vidéos