Brundle soutient la sévérité de la FIA vis-à-vis des limites de la piste

Tout en admettant que les pilotes manquent de visibilité

Recherche

Par Paul Gombeaud

16 juillet 2022 - 07:10
Brundle soutient la sévérité de la (...)

Si beaucoup de pilotes se sont plaints de la sévérité de la FIA vis-à-vis des limites de la piste en Autriche, Martin Brundle, ancien pilote de F1 et consultant pour la télévision britannique, soutient la position de l’instance dirigeante du sport.

Durant le Grand Prix, pas moins de quatre pilotes étaient pénalisés de 5 secondes pour avoir franchi les limites de la piste à de trop nombreuses reprises : Lando Norris, Pierre Gasly, Sebastian Vettel et Guanyu Zhou en l’occurrence.

En qualifications aussi, beaucoup de pilotes ont vu certains de leur temps effacés. Sergio Perez, passé en Q3 alors qu’il n’aurait pas dû, se voyait quant à lui rétrogradé de la 4e à la 13e place sur la grille de départ du Sprint après qu’il s’est avéré que son meilleur temps en Q2 n’était pas valable.

Concernant la position de la FIA sur les limites de piste, Verstappen évoquait "une blague" et Norris des décisions "un peu stupides." Mais ce n’est donc pas l’avis de Brundle :

"Alors que les commissaires de Silverstone étaient permissifs et appliquaient à la lettre le principe du ’Let them race’ concernant les limites de la piste et les défenses, le règlement était respecté à la lettre une semaine plus tard. Dans une large mesure je suis d’accord avec ça, et laissez-moi vous expliquer pourquoi."

"C’était un peu ridicule de voir 43 incidents notés par la FIA concernant la violation des limites de la piste, et plusieurs pénalités de 5 secondes étaient distribuées. Les virages 1, 9 et 10 étaient particulièrement scrutés, et avec un peloton de 20 voitures qui parcourt le circuit à 71 reprises, il y avait la possibilité de voir jusqu’à 4 260 infractions, donc 43 ce n’est pas si extrême."

"Les fameuses phrases disant ’si ce n’était pas plus rapide de passer par là ils ne feraient pas’ et ’s’il y avait des murs ils ne les taperaient pas’ s’appliquent malgré tout."

"Je sympathise totalement avec les pilotes car avec le cockpit élevé de ces voitures très larges, et avec le Halo qui apparait au-dessus de ces étranges roues avant, ce n’est pas facile de déterminer à quel niveau se trouve votre pneu par rapport à la ligne blanche."

"Mais nous devons définir un terrain d’équité. La compétence et la précision devraient être récompensées à condition d’être cohérents. Si vous ne pouvez pas garder votre voiture pleinement en piste, alors laissons une marge."

"La même chose s’applique au parc fermé alors que le top 3 était sous enquête des commissaires après la course. Aucun représentant d’une équipe ne devrait s’y trouver. Tout le monde est d’accord pour dire qu’en cas de la moindre infraction vis-à-vis des règlements, ce sera l’exclusion."

"Si la FIA décide de resserrer la vis sur certains règlements, alors je la soutiens, et dire que nous devrions ignorer les limites de la piste parce que c’est agaçant n’a aucun sens tant que c’est appliqué de manière cohérente. Et la F1 a certainement les ressources suffisantes pour avoir les outils lui permettant de définir clairement cet aspect aux fans et à tout le monde."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos