Formule 1

Brown est fier de McLaren mais pense à 2024 pour le titre

Avec une soufflerie à la hauteur des exigences de la F1

Recherche

Par Emmanuel Touzot

14 janvier 2022 - 12:01
Brown est fier de McLaren mais (...)

McLaren s’est très bien redressée en 2020 et 2021 après des saisons difficiles. Zak Brown, le président de l’équipe, n’est pas peu fier compte tenu du contexte difficile. En effet, l’équipe avait failli disparaître à cause de lacunes financières qui avaient menacé jusqu’à son existence lors de l’arrivée du Covid-19.

"Nous voulions réduire l’écart avec l’avant et nous l’avons fait" explique Brown. "Nous avons marqué plus de points par course que nous l’année précédente, nous avons eu plus de podiums, nous avons eu notre doublé à Monza, nous avons eu notre pole en Russie."

Le seul point noir est le recul d’une place au classement par équipes, selon l’Américain : "Malheureusement, nous avons glissé à la quatrième place. Je pense que c’est juste la nature de ce sport."

"Les arrêts au stand se sont beaucoup améliorés, donc pour tout ce que nous avions prévu au début de la saison pour continuer à nous rapprocher de la tête, nous avons atteint chacun de ces objectifs, à part le résultat au championnat des constructeurs."

"Nous devons regarder l’année passée et la considérer comme une année très réussie, et continuer à développer notre parcours pour revenir, si tout va bien, nous battre pour le championnat du monde dans quelques années."

Une lutte pour le titre qui n’arrivera pas avant 2024 selon Brown, compte tenu des lacunes de McLaren en matière d’infrastructures : "Je suis vraiment heureux de notre personnel, ce qui est avant tout important."

"Comme tout le monde le sait, nous avons eu nos défis sur le plan financier et ceux-ci ont tous été résolus. Maintenant, nous déployons nos ressources maximales pour rattraper l’infrastructure technique dans le cadre du plafond budgétaire."

"La nouvelle soufflerie est en construction à l’heure où nous parlons. Nous avons beaucoup d’investissements, nous sommes donc financièrement très sains et tout cela est derrière nous."

"Ensuite, sur la piste, nous voulons simplement continuer à progresser chaque année jusqu’à ce que nous ayons notre infrastructure en place, ce qui, malheureusement, ne sera pas avant la saison 2024."

"Elle ne sera pas complète avant 18 mois et, bien sûr, c’est à ce moment-là que l’on commencera à développer la voiture de 2024 et nous ferons de notre mieux avec ce que nous avons. Mais ce ne sera certainement pas avant 2024 que nous pourrons dire que nous avons tout ce dont nous avons besoin."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less