Formule 1

Brivio admet que ce n’était ’pas facile’ de quitter Suzuki pour Alpine F1

"C’était une opportunité que je sentais qu’il fallait que je saisisse"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

2 mars 2021 - 19:29
Brivio admet que ce n’était ’pas (...)

Davide Brivio a délaissé le monde du MotoGP, où il a remporté l’an dernier les deux titres mondiaux avec Suzuki, pour rejoindre la Formule 1. Le nouveau directeur de la compétition d’Alpine F1 Team ne regrette pas ce changement de cap, même si quitter la marque nippone a été difficile.

"Bien sûr, ce n’était pas facile de quitter mon ancienne équipe, un environnement que je connaissais très bien" a déclaré Brivio. "La Formule 1 est pour moi un rêve depuis longtemps, et c’est très excitant de commencer quelque chose de complètement nouveau, et de me retrouver dans un nouvel environnement."

"Bien sûr, j’ai beaucoup à apprendre, j’ai beaucoup à comprendre, mais c’est de l’adrénaline pour moi, c’est de l’oxygène, de devoir me mettre au travail pour apprendre beaucoup de choses."

"C’était une opportunité que je sentais qu’il fallait que je saisisse. J’aurais certainement regretté de la laisser passer. Je vais essayer de faire de mon mieux, et j’espère pouvoir apporter quelque chose à Alpine F1 grâce à mon expérience."

Brivio détaille un peu les fonctions liées à son rôle, nouvellement créé. En effet, il ne sera pas team principal comme l’était Cyril Abiteboul, mais il semble que ses fonctions se rapprocheront de celle du Français.

"Je serai responsable des opérations et des activités en piste. A l’image du directeur technique qui doit faire en sorte d’avoir la meilleure monoplace, je dois m’assurer que les pilotes donnent le meilleur d’eux-mêmes."

"Notre travail en tant qu’équipe est d’exploiter tout le potentiel de la voiture. A Enstone, il y a une grande pression et une grande responsabilité, car nous avons plus de 1000 personnes, entre Enstone et Viry, qui préparent le châssis et le moteur."

"Nous avons un nombre plus limité de gens lorsque nous sommes en piste, mais c’est là que nous devons exploiter tout le potentiel de la voiture. Je serai donc responsable de cela."

"Je ne suis pas ingénieur, mais je dois essayer de faire en sorte que les ingénieurs, les mécaniciens, les pilotes, et toutes les personnes impliquées, aient ce qu’il faut pour faire au mieux."

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less