Formule 1

Brawn voit la frustration de Hamilton rapidement se dissiper chez Mercedes F1

Il admet avoir douté des performances de Vettel avant Monaco

Recherche

Par Alexandre C.

25 mai 2021 - 11:25
Brawn voit la frustration de Hamilton

Le duel entre Lewis Hamilton et Max Verstappen s’est poursuivi de plus belle à Monaco, mais à distance : puisque la Red Bull a fini première tandis que le Britannique était empêtré dans le peloton.

Le pilote Mercedes a d’ailleurs paru très agacé tout le long de la course, et même du week-end, contre son ingénieur et les choix stratégiques de son équipe.

Ross Brawn, le manager des sports mécaniques pour Liberty Media, estime-t-il que cette colère était mal placée ou contre-productive (lui qui a dirigé et recruté Hamilton) ? Il a plutôt tendance à être compréhensif... à l’image de Toto Wolff après la course.

« Lewis était clairement agité par la façon dont se déroulait son week-end à Monaco et cette frustration a débordé en course, lorsqu’il n’était pas satisfait de sa stratégie. C’est un compétiteur féroce, il faut donc s’attendre à ce qu’il soit frustré lorsque les choses ne se passent pas comme il le souhaite. Il a rarement eu à faire l’expérience de ce genre de choses, il manque donc un peu de pratique pour les gérer. »

« Oui, il a été un peu direct, mais quand il réfléchira à ce week-end, je suis sûr qu’il le verra différemment. Mercedes et Lewis sont ensemble depuis longtemps - et se connaissent bien - donc ils s’en remettront. Ce ne sera pas un problème. »

« Son coéquipier Valtteri n’a pas eu de chance non plus. On voit ce genre de problème si rarement [écrou de roue bloqué], il n’a pas eu de chance. »

Pendant que Mercedes doutait, Red Bull a donc engrangé 37 points, reprenant la tête aux deux championnats. Ross Brawn a-t-il vu à un moment le Néerlandais douter ?

« Max et Red Bull étaient en pleine forme à Monaco. Je ne sais pas ce qui se serait passé lors des qualifications si elles avaient suivi leur cours complet et si Max aurait pu décrocher la pole - mais en course, il a été impérial. »

« Il avait tout sous contrôle dès l’extinction des feux. Il n’a pas pris trop d’avance et a plutôt gardé tout le monde assez proche de lui en début de course, car vous ne voulez pas disperser le peloton pour que les gens puissent faire des arrêts aux stands. Quand il est devenu évident que les pneus de Valtteri perdaient leur avantage, pour reprendre une expression utilisée par ses principaux rivaux, c’était l’Hammertime pour Max. »

« Mercedes n’aura pas souvent des week-ends sans, donc Red Bull ne peut pas compter sur ces cadeaux de ses rivaux. Mais si Red Bull veut avoir une chance de remporter le titre cette année, il est vital qu’ils saisissent leurs opportunités - et c’est ce qu’ils ont fait à Monaco alors que Mercedes était en difficulté. »

« Cette lutte pour le championnat va être très serrée et se résumer à quelques points par-ci, quelques points par-là. Mais voir un changement de 30 points en la faveur de Red Bull, avec Red Bull qui mène maintenant le championnat des constructeurs d’un seul point, est très encourageant pour l’équipe. »

Un autre (ancien) rival des Mercedes a brillé en la personne de Sebastian Vettel et le public l’a élu pilote du jour. Ross Brawn aussi ?

« C’était génial de voir Sebastian Vettel de retour dans les points. »

« J’admets ouvertement que j’ai eu des doutes à son sujet ces derniers temps et qu’il a été un peu terne lors de ses dernières années chez Ferrari, puis lorsqu’il a rejoint Aston Martin. Mais à Monaco, Sebastian a définitivement trouvé son mojo. Sa performance en course a été très forte et nous a rappelé ce que nous étions en droit d’attendre du quadruple champion du monde. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less