Brawn veut une définition de la flexibilité du plancher des F1

Les équipes cherchent de toute façon à le rigidifier

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 mars 2022 - 14:21
Brawn veut une définition de la (...)

Le plancher des nouvelles monoplaces de F1 constitue un élément essentiel du nouveau règlement. Outre l’effet de sol crucial qu’il produit, il permet aussi de rediriger l’air autour des pontons vers l’arrière de la monoplace.

Mais on sait aussi que ce plancher et ses tunnels provoquent le fameux marsouinage des monoplaces, qui a été un des grands défis des équipes. La rigidité des planchers est à l’origine de ces difficultés, et les équipes tentent d’y remédier avec des renforts entre les pontons et les coins arrière du plancher.

Pour Ross Brawn, ancien directeur technique de Benetton, Ferrari et Honda, et actuel directeur sportif de la F1, c’est le signe que le plancher sera l’un des éléments cruciaux de l’adaptation à ces nouvelles monoplaces.

"Je pense que la rigidité du plancher sera un sujet important, c’est certain" a déclaré Brawn sur F1 TV. "C’est toujours un sujet important. Et lorsque vous obtenez un nouvel ensemble de règlements, les équipes commencent à comprendre quelles sont les zones sensibles du point de vue de la rigidité."

"Mais la sensibilité de ces planchers n’est pas encore totalement comprise. Je pense que la FIA s’en occupe avec des tests de charge et de rigidité, car rien n’est infiniment rigide."

"Donc dire que le plancher doit être rigide ne veut rien dire. Il s’agit de définir des paramètres de charge et de déflexion, et de dire que c’est ce qui nous semble acceptable. Et la FIA est bien engagée dans cette voie pour le moment."

Brawn semble valider l’installation d’une tige de renfort

La solution utilisée pour rigidifier le plancher semble avoir une approbation préalable de Brawn lui-même : "Je pense que ce qui va être introduit avant la première course est une nouvelle tige de support sur le plancher pour essayer d’obtenir de la rigidité."

"Parce que les équipes qui ont eu des problèmes de marsouinage, en partie à cause du défi consistant à garder le plancher assez rigide, veulent en fait que le plancher soit plus rigide, parce qu’une partie du marsouinage vient des mouvements du plancher. C’est donc un autre élément qu’elles doivent gérer."

Le poids est un autre problème sur ces monoplaces 2022, et Brawn rappelle que l’augmentation est avant tout due à des raisons de sécurité : "Ce qui est devenu clair, c’est que atteindre la limite de poids va être assez difficile avec ces voitures."

"Il y a beaucoup de nouvelles initiatives de sécurité après le terrible accident de Spa il y a quelques années en F2, l’accident de Romain Grosjean, et une ou deux autres choses. Donc la limite de poids, ou le poids des voitures, a augmenté."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos