Formule 1

Brawn salue le niveau des rookies et tout particulièrement de Norris

Une bonne nouvelle pour le futur de la F1

Recherche

Par A. Combralier

5 avril 2019 - 17:28
Brawn salue le niveau des rookies (...)

Lando Norris 6e et meilleur des autres, Alexander Albon 9e, juste derrière Pierre Gasly et devant Sergio Pérez et Daniil Kvyat, George Russell une nouvelle fois devant Robert Kubica : les rookies ont, le week-end dernier à Bahreïn, prouvé qu’ils étaient tout à fait du niveau de la discipline reine.

Ross Brawn, le manager des sports mécaniques pour Liberty Media, a tout d’abord particulièrement apprécié la performance du jeune pilote McLaren ; après sa Q3 à Melbourne, Lando Norris a cette fois-ci concrétisé de nouvelles bonnes qualifications (10e place à Bahreïn) en récoltant 8 points d’un seul coup.

« Son week-end fut particulièrement bon. Le samedi, il est entré en Q3 pour la deuxième fois d’affilée. Le dimanche, il a converti son potentiel en bons points, en finissant 6e, le meilleur résultat de l’équipe depuis le Grand Prix d’Australie de l’an dernier [5e place de Fernando Alonso]. »

« L’équipe de Woking a définitivement pris la voie de la jeunesse cette saison : car Carlos Sainz, même s’il a déjà disputé 83 Grands Prix, n’a toujours que 24 ans. Pour le moment, le choix de McLaren semble payer. »

Lui aussi transfuge de la F2, Alexander Albon a battu, pour la deuxième fois d’affilée, Daniil Kvyat en qualifications ; sa 9e place lui permet désormais de devancer le Russe au classement.

« Chez Toro Rosso, on ne s’attendait peut-être pas à avoir un Alexander Albon si bien préparé » confie Ross Brawn. « Le Thaïlandais s’est bien qualifié, à la 12e place, et en course, il n’a pas commis une seule erreur. Il a mené une course raisonnable, a affiché un bon rythme et a saisi les opportunités qui se sont présentées à lui. De nouveau, c’était une performance mature, intelligente et qu’il faut saluer. »

Vu le rythme de sa Williams, George Russell peut, de son côté, difficilement se mettre en lui. Cependant, c’est peut-être le rookie qui domine le plus régulièrement et le plus nettement son coéquipier pourtant plus expérimenté.

« George Russell, lui aussi, a connu une bonne course » estime Ross Brawn, « même si les difficultés actuelles de Williams font qu’il ne dispose pas de l’équipement requis pour se battre avec les autres rookies. »

« C’est bon de voir que la F1 puisse promouvoir une nouvelle génération de pilotes authentiquement excitante. Bien sûr, nous aimons toujours les stars bien établies comme Lewis Hamilton, Sebastian Vettel ou le vétéran Kimi Räikkönen ; mais les nouveaux pilotes régénèrent le sport, et l’aident à grandir. »

McLaren

expand_less